Rechercher sur cgjung.net Espace Francophone Jungien
Accueil    C.G. jung    Son oeuvre    Articles    Séminaires    Ressources    Livre Rouge    Sites jungiens    Contact
Ecrits sur Jung
Docteur Bernard Long       Homéopathie et symboles       Lexique       Poésie

Espace Francophone Jungien menu

Ecrits sur Jung
Docteur Bernard Long
Homéopathie et symboles
Lexique homéopathie
Poésie


Bernard Long

Bernard Long, médecin homéopathe, publie plusieurs textes sur l’homéopathie et les symboles.

 

Ses recherches s’appuient également sur les travaux de C.G. Jung.

Le bore, borax, remède homéopathique

Les peurs et l’expression orale de borax correspondent certainement à une problématique ancienne, peut-être utérine, où le monde est vécu comme un danger imminent, étrange, inhospitalier, dans lequel le sujet est « précipité » et où il est redoutable de naître.

Le bore

L’acide borique existe à l’état naturel dans les vapeurs volcaniques et dans certains lacs de Toscane. On trouve du borate de sodium dans des lacs de l’Inde, dans les eaux de Bagnères de Luchon (Haute-Garonne, France), etc. L’acide borique se dépose sous forme de paillettes nacrées.

Borax homéopathique

Il est aussi nommé natrum boricum, c’est du borate de soude ou tétraborate disodique Na2B4O7, 10H2O. On le trouve chez Hahnemann, dans les « Maladies chroniques » sous le nom de natron boracicum, boras natricus (d’après les observations pathogénétiques de Schreter).

Le sujet borax

En résumé, le sujet borax présente souvent :

  • un muguet, une aphtose : elle empêche la tétée chez le nourrisson
  • une aversion au mouvement descendant qui le terrorise
  • une aversion aux bruits soudains :un coup de feu, un coup de tonnerre, un éternuement
  • une photophobie

C’est un remède de mal des transports. Il a la phobie du mouvement de descente : les balançoires, certains manèges, une pente, la descente en avion lui provoquent un malaise anxieux.

Quelques symptômes

Le bébé que l’on pose dans son berceau sursaute, se raidit et refuse la manœuvre au grand dam de ses parents qui aimeraient le voir s‘endormir. L’enfant porté pour descendre un escalier est angoissé. Il a tendance à s’agripper à ceux qui l’entourent lorsqu’on le descend ou bien même, lorsqu’au réveil, terrifié, il ne reconnait personne.

Borax craint terriblement les bruits soudains, le tonnerre, un éternuement intempestif, une sonnerie brutale, un coup de fusil ou une explosion.

Enfin il a tendance aux aphtes qui sont blanchâtres, saignent sont douloureuses et rendent l’allaitement ou l’alimentation difficiles. Remède de muguet.

L’allaitement est parfois problématique : la maman a une sensation désagréable de vide dans les seins après la tétée, endolorissement dans le sein gauche quand l’enfant tête à droite ; le lait est trop épais et a mauvais goût, il est trop abondant.

Le sens de borax

Borax a la phobie du mouvement descendant. Cette peur est certainement liée à une histoire symbiotique mal vécue.

Je me rappelle une femme qui me disait avoir été acceptée « par obligation », qu’elle n’avait pas de place dans sa famille. Elle parlait d’une très grande instabilité au niveau du travail, des logements. Elle disait qu’elle n’était bien que dans les meubles des autres, dans les vêtements des autres, mieux que dans les siens !

Enfant elle affirmait avoir plusieurs mamans. Elle avait toujours des gens qui l’hébergeaient, elle avait les clefs et pouvait aller chez eux quand elle voulait car ils faisaient relais. Elle s’agrippait ainsi à ceux qui voulaient bien l’accueillir.

Des émotions bloquées

Il y a chez borax une histoire difficile, celle ne pas avoir été désiré, ou bien le sentiment d’avoir été expulsé.

Cette émotion reste bloquée dans la bouche, la gorge, sous forme aphteuse. Il revit cette naissance comme un saut à l’élastique angoissant. Il craint le caractère brutal de cette descente, les bruits inattendus, comme un coup de tonnerre soudain hors de la quiétude de l’amnios. Il craint l’éblouissement brutal de la naissance.

Plus tard, la femme borax craindra la grossesse et l’allaitement qu’elle trouvera insuffisant et douloureux. Marc Brunson parle à propos de borax de quelqu’un qui ne trouve plus d’endroit bien à lui, de nid douillet et sûr, un abri suffisamment discret pour être respecté du monde extérieur.

Il existe aussi chez ce remède une peur de ne pas nourrir correctement (lors de l’allaitement), voire une peur de la grossesse (chez la femme borax) ou un obstacle à être nourri (lors de ses troubles digestifs et oraux).

Le traumatisme de la naissance

Nous sommes devant la problématique évoquée par Otto Rank. La naissance semble le premier traumatisme vécu par l’être humain, lors de la séparation brutale de la mère. L’enfant passe brutalement d’un environnement protecteur à un environnement hostile.

Le nouveau-né, longtemps dans l’obscurité, est plongé dans la lumière, comme si un éclair violent survenait. L’amnios-athanor feutré est remplacé par un univers bruyant qui heurte ses tympans, comme un fracas de tonnerre.

De plus, comme le souligne C.G. Jung, la mère ramène à l’inconscient :

« La mère, première incarnation de l’archétype anima, personnifie même l’inconscient tout entier. Ce n’est donc qu’en apparence que la régression ramène à la mère ; cette dernière n’est en réalité que la grande porte qui s’ouvre sur l’inconscient, sur le royaume des mères.

Quiconque y pénètre soumet la personnalité consciente de son moi à l’influence dominante de l’inconscient, ou, s’il a l’impression d’y être entré par mégarde ou que quelqu’un lui ait fait la mauvaise plaisanterie de l’y précipiter, alors il se défendra désespérément sans que sa résistance puisse lui être de quelque avantage. »
Métamorphoses de l’Âme et ses symboles, p 546

La symbiose, souvent vécue comme un état idéal perdu, est ambigüe chez borax. Le sujet va être à la recherche d’un substitut de havre qu’il va fantasmer, poursuivant un milieu accueillant, ou bien il aura la mémoire obsédante d’un monde agressif qui pourrait le blesser.

Articles de Bernard Long




Bernard Long

Bernard Long, médecin homéopathe, publie plusieurs textes sur l’homéopathie et les symboles.

Ses recherches s’appuient également sur les travaux de C.G. Jung.

Il est l’auteur de nombreux ouvrages.

Bernard Long

Médecin homéopathe, j’ai entrevu des ponts très évidents entre le monde jungien et l’homéopathie.
Lire la suite

 

Rubriques :

 

Espace Francophone Jungien - cgjung.net
Espace Francophone Jungien
Menu principal
Page d'accueil
Carl Gustav Jung
Ouvrages de C.G. Jung
Articles et entretiens
Séminaires de formation
Ressources jungiennes
Le Livre Rouge de C.G. Jung
Marie-Louise von Franz
Sites jungiens
Mises à jour du site
Formulaire Contact
Qui sommes nous ?
Rechercher sur le site
Plan du site
Page Facebook
Page Twitter

cgjung.net © 1998 - Haut de page