cgjung.net

Rechercher sur le site Espace Francophone Jungien e
Accueil    C.G. jung    Son oeuvre    Livre Rouge    Ressources    Contributions    Séminaires    Sites jungiens    Contact

cgjung.net menu

1996 : la lettre de septembre

L'art de domestiquer la vacheSur la neuvième image, la vache a disparu, et pour la première fois, apparaît le sommet de la montagne. Le bouvier est calme ; il semble battre des mains, s'émerveille. Ne chante-t-il pas maintenant qu'il est revenu sur terre où tout est en ordre, comme au ciel où peu d'étoiles brillaient précédemment alors qu'ici, le Soleil et la Grande Ourse sont réunis, que jour et nuit sont mariés ?

L'homme a atteint la sérénité parce qu'en lui s'est évanoui le sens du moi. Il a reconnu la part indomptée qui habitait en lui - la vache - ; il en a capté, intégré l'énergie. Son inconscience s'est faite conscience. Les divers plans se sont éclairés peu à peu en commençant par le haut, la tête, où sont situés le goût, la pensée, les émotions, et en terminant par le bas, l'élément sexuel ; un ordre inverse à celui de l'éveil de la kundalini.

Le bouvier ne réside plus que dans l'immuable non-affirmation du petit moi. Il observe ; ciel bleu, prairie verte. Rien de moins, rien de plus. Il est lui-même cosmos. Calme, joie, douceur. Juste milieu. "La vie est là, simple et tranquille" ...

Le neuvième échelon de saint Jean de la Croix dit que "l'âme est embrasée par Dieu d'un amour suave" (1). Rien n'a plus vraiment d'importance si nous restons RELIES à la fois aux grandes forces de Notre Dame la Nature (nos frères, l'air et le feu, nos sœurs, la terre et l'eau, pour reprendre François d'Assise) ; et, de façon plus juste, au Soi.

Rolande Biès

Écoutons à ce sujet Marie-Louise von Franz : "Si le moi s'identifie au Soi, il subit une inflation (2) ; s'il est trop éloigné du Soi, il se réduit aux souhaits, craintes, désirs, et se perd dans le monde".

(1) Lorsque Jean de la Croix parle de l'âme, il entend ce qui relie le moi à l'inconscient. A partir de ce moment, l'âme n'est plus projetée dans les illusions qui enlacent l'être humain et l'étouffent.

(2) N'oublions pas que les qualités paradoxales du concept du Soi sont conformes au fait que la totalité se compose de l'homme conscient, d'une part, et de l'homme inconscient, d'autre part. Le Christ est bien l'archétype du Soi.

Année en cours :
Janvier  Février  Mars  Avril  Mai  Juin  Juillet  Septembre  Octobre  Novembre  Décembre

Sommaire :
1986  1987  1988  1989  1990  1991  1992  1993  1994  1995  1996  1997

Espace Francophone Jungien - cgjung.net
Espace Francophone Jungien - cgjung.net
Menu principal
Page d'accueil
Carl Gustav Jung
Ouvrages de C.G. Jung
Le Livre Rouge de C.G. Jung
Marie-Louise von Franz
Ressources jungiennes
Contributions
Séminaires de formation
Sites jungiens
Mises à jour du site
Formulaire Contact
Qui sommes nous ?
Rechercher sur le site
Plan du site
Page Facebook
Page Twitter

cgjung.net © 1998 Haut de page