cgjung.net

Rechercher sur le site Espace Francophone Jungien e
Accueil    C.G. jung    Son oeuvre    Livre Rouge    Ressources    Contributions    Séminaires    Sites jungiens    Contact

cgjung.net menu

1994 : la lettre d'octobre

Nous débuterons notre chemin de "croisé" en réalisant que chaque liturgie a deux sens : remémorer, réactualiser la vie du Christ, et accomplir, en parallèle, personnellement, le Drame Saint. Il y a un lien entre passé et futur dans cet éternel Présent qu'assurent les générations de fidèles.

Remarquons le rapprochement entre les couleurs alchimiques et les couleurs portées par le prêtre lors de la cérémonie. Le noir sera porté le Vendredi saint et pendant la messe des morts : la nigredo des alchimistes est, de même, la mort du vieux moi tué par une épreuve qui oblige à changer de regard, à prendre conscience. Le blanc conviendra pour les fêtes du Christ et de la Vierge : l'albedo, l'"aube" de la transformation ; on disait le "blanchoyant", (choyant vient de "choyer"). Le rouge, pour la Sainte Croix et la Pentecôte : la rubedo, la pierre au rouge, début de réalisation. Quant à l'or, il contient toutes les couleurs : il correspond à la Conscience éclairée.

D'autre part, la crèche est une grotte, un rocher, une pierre creusée (le creux est toujours féminin) ; un lieu où la lumière entre peu, mais qui s'illumine grâce à l'Esprit qui y descend. Il s'agit d'une nativité bien cachée. C'est le 6 janvier, à l'Epiphanie, que le Christ va se montrer au monde (voir la "fève" de la galette). Chaque manifestation du Christ procède des entrailles de la terre : il sort de la grotte comme il sortira du tombeau, etc ...; d'où le V.I.T.R.I.O.L. alchimique : Visita Interiora Terrae, Rectificandoque, Invenies Occultum Lapidem, "Visite les entrailles de la terre, et en rectifiant, tu trouveras la pierre cachée", cette pierre qui est certitude intérieure permettant d'affronter les épreuves de la vie qui forgent nos âmes et sont notre plus précieux trésor. Qui saura jamais d'où nous vient l'amour de ces vieilles pierres qui, chaque année, voient les regarder tant de pèlerins ?

Pour que l'Evènement soit annoncé, il fallait un signe : ce fut l'étoile. Saint Jean Chrysostome dit que l'étoile s'arrêta sur la tête du Christ, avant de disparaître. N'allons-nous pas, de nos jours encore, la chercher à Compos-stella ? De même, l'alchimiste trouve son étoile dans ses rêves et dans sa vie, en rayonnant là où il est. Faisons descendre les étoiles sur la terre !

Rolande Biès

Année en cours :
Janvier  Février  Mars  Avril  Mai  Juin  Juillet  Septembre  Octobre  Novembre  Décembre

Sommaire :
1986  1987  1988  1989  1990  1991  1992  1993  1994  1995  1996  1997

Espace Francophone Jungien - cgjung.net
Espace Francophone Jungien - cgjung.net
Menu principal
Page d'accueil
Carl Gustav Jung
Ouvrages de C.G. Jung
Le Livre Rouge de C.G. Jung
Marie-Louise von Franz
Ressources jungiennes
Contributions
Séminaires de formation
Sites jungiens
Mises à jour du site
Formulaire Contact
Qui sommes nous ?
Rechercher sur le site
Plan du site
Page Facebook
Page Twitter

cgjung.net © 1998 Haut de page