cgjung.net

Rechercher sur le site Espace Francophone Jungien e
Accueil    C.G. jung    Son oeuvre    Livre Rouge    Ressources    Contributions    Séminaires    Sites jungiens    Contact

cgjung.net menu

1994 : la lettre de mai

EX FOETIDO PURUS
(De l'infect [sort] le pur).

A quoi servent nos épreuves, elles qui nous broient jusqu'au plus profond de notre être, sorte de mort au monde extérieur ?  Elles forment notre "fumier", dont la couleur est l'or. Il s'agit de la décomposition de notre petit "moi", de la putrefactio alchimique. De toute putréfaction se dégage une chaleur, - notre chaleur humaine.

Nous trouvons le fumier dans l'état de déchéance de Jacob, et en nous-mêmes. Dans ces moments-là, si souvent traversés par chacun de nous, notre propre "agriculture" a besoin de substances variées et douloureuses, comme les plantes ont besoin d'engrais. Ce fumier - notre ombre, - c'est ce qui doit mourir en nous pour renaître renouvelé, lors de la Pâque, dont le sens est "passage", mais signifie aussi souffrance (1).

Nous devons accepter ce que nous avons tendance à rejeter comme étant vil ; sans quoi, c'est cela qui retombera sur nous, au moment même où nous voudrons nous élever. Nous avons donc besoin d 'escalier, d'échelle ou d'échelons, si fréquents dans nos rêves.

En cette putréfaction consistent toutes les difficultés de l'Art de la transformation, de la transmutation, de la conversion (metanoia). Sans elle, rien ne peut se faire.

Ne nous soucions pas de la longueur du temps, car la "Putréfaction", c'est la "Solution", ici représentée par les trois lis, fleurs entre toutes symboles de blancheur, de royauté. En nous, le Roi est en effet la preuve d'une transformation intérieure qui rayonnera sur tous.

Le Rosaire nous dit que la putréfaction, c'est briser ce qui est pourri : on digère, on sépare le fétide du pur assimilable. C'est dans le noir que se rencontrent le corps et l'esprit par l'entremetteuse qu'est notre âme. C'est dans notre plus grande détresse que sont perceptibles les signes du retournement qui va nous sauver. C'est l'opera, l'oeuvre, le Grand Oeuvre. C'est dans la nigredo (l'état où l'on voit "tout noir plus noir que noir") que réside le noyau de toute expérience initiatique.

Toute prise de conscience est acte créateur.

Rolande Biès

(1) En grec, pasqua, "pâque", forme un jeu de mots avec paskhô : "je souffre".

Année en cours :
Janvier  Février  Mars  Avril  Mai  Juin  Juillet  Septembre  Octobre  Novembre  Décembre

Sommaire :
1986  1987  1988  1989  1990  1991  1992  1993  1994  1995  1996  1997

Espace Francophone Jungien - cgjung.net
Espace Francophone Jungien - cgjung.net
Menu principal
Page d'accueil
Carl Gustav Jung
Ouvrages de C.G. Jung
Le Livre Rouge de C.G. Jung
Marie-Louise von Franz
Ressources jungiennes
Contributions
Séminaires de formation
Sites jungiens
Mises à jour du site
Formulaire Contact
Qui sommes nous ?
Rechercher sur le site
Plan du site
Page Facebook
Page Twitter

cgjung.net © 1998 Haut de page