cgjung.net

Rechercher sur le site Espace Francophone Jungien e
Accueil    C.G. jung    Son oeuvre    Livre Rouge    Ressources    Contributions    Séminaires    Sites jungiens    Contact

cgjung.net menu

1994 : la lettre de Juillet

CONCEPTA SERENO
(C'est dans le calme [des flots] qu'elle prend naissance).

La coquille est la matière aqueuse, froide, passive, que les philosophes nomment "merelle", la mère de la lumière. Elle évoque les eaux, c'est-à-dire la fécondité, l'énergie qui renferme quelque chose de délicat, de précieux. La perle est trésor identique au grain de sénevé, à la pierre philosophale ; symbole essentiel de la féminité créatrice. Comme la lune et ses quatre phases cycliques, elle régénère, insère dans le rythme cosmique : naissance, vie, mort, renaissance. Elle est vierge, car non perforée.

Cachée dans sa coquille, la perle est connaissance nécessitant effort et persévérance, d'autant qu'elle naît, dit la légende, par l'effet d'un éclair ou par la chute d'une goutte de rosée? Saâdi, dans son Bûstan, nous dit que cette goutte fait s'entr'ouvrir la coquille afin qu'elle la reçoive : c'est cette semence céleste qui devient perle. Celle-ci est donc symbole de naissance spirituelle, quête de l'Essence.

Les mythes persans associent la perle à la manifestation primordiale. Elle est, dans sa coquille, comme le génie créateur dans la nuit. Selon la cosmogonie des Ahl-i-Haqq, "les Fidèles de la Vérité", "au commencement il n'y avait dans l'existence aucune créature que la Vérité suprême. Sa demeure était la perle ; son essence était dissimulée. La perle était dans la coquille, la coquille était dans la mer, et les ondes de la mer recouvraient tout".

La perle a un caractère noble, dérivé de sa sacralité. C'est pourquoi elle orne la couronne des rois ; elle signifie le mystère du Soi rendu sensible. Elle joue un rôle de centre, lorsque les instincts sont maîtrisés : il s'agit de spiritualiser la matière, le corps, de transfigurer les éléments grâce à l'introversion de l'énergie, à la concentration que la perle cachée, puis découverte, représente justement.

C'est tout cela que veut représenter l'image finale du monastère de Cimiez, dont la coquille fait écho à Compostelle.

Rolande Biès

Année en cours :
Janvier  Février  Mars  Avril  Mai  Juin  Juillet  Septembre  Octobre  Novembre  Décembre

Sommaire :
1986  1987  1988  1989  1990  1991  1992  1993  1994  1995  1996  1997

Espace Francophone Jungien - cgjung.net
Espace Francophone Jungien - cgjung.net
Menu principal
Page d'accueil
Carl Gustav Jung
Ouvrages de C.G. Jung
Le Livre Rouge de C.G. Jung
Marie-Louise von Franz
Ressources jungiennes
Contributions
Séminaires de formation
Sites jungiens
Mises à jour du site
Formulaire Contact
Qui sommes nous ?
Rechercher sur le site
Plan du site
Page Facebook
Page Twitter

cgjung.net © 1998 Haut de page