cgjung.net

Rechercher sur le site Espace Francophone Jungien e
Accueil    C.G. jung    Son oeuvre    Livre Rouge    Ressources    Contributions    Séminaires    Sites jungiens    Contact

cgjung.net menu

1994 : la lettre de juin

NE LA TERRA NE IL CIEL VIST HA PIV BELLA
(Ni la terre, ni le ciel n'offrent une vue plus belle).

Du chêne se déploie le philactère auquel est suspendue une bague à perle ronde. C'est en tant que "bijou difficilement accessible" que chacun de nous se met en quête tout au long de son existence. Oeuvre héroïque ! Seule notre ombre a un effet mortel quand on a trop peu de force vitale ou trop peu de conscience pour achever cette oeuvre.

C'est pour obtenir cette conscience qu'existent les invocations, les sacrifices, les prières Nous devons orienter l'énergie vitale vers l'inconscient et le contraindre à laisser passer un peu de lumière. Si notre énergie ne se dirige que vers l'inconscient sans cette recherche, c'est comme si elle se rapportait à la mère ; mais là existe le tabou. Heureusement, l'inconscient est  une grandeur située au-delà de la mère ; celle-ci ne fait que le symboliser. D'où la difficulté de défusionner d'avec la mère. L'angoisse incestueuse devrait, en fait, être surmontée pour que l'on atteigne les contenus salutaires du trésor difficile à atteindre.

La princesse de Peau d'Ane se marie au prince charmant qui la recherche. (L'homme est en effet avide de la rencontre avec l'anima extérieure, avant d'intégrer celle-ci en tant que féminin créateur). C'est grâce à la bague ornée d'une émeraude ("Aime" rôde ... autour de la grande aventure ...) qu'elle avait glissée dans son gâteau, qu'il trouve la princesse (+). La bague représente les fiançailles avec le Soi ; elle se porte à l'annulaire gauche qui représente l'inconscient.

Le chêne est donc porteur de vie (++). La Vie est la fontaine de jouvence des alchimistes, à condition qu'elle soit vécue au présent ; elle est source d'eau vive s'échappant d'entre les racines de l'arbre, et relie la terre au ciel.  

Rolande Biès

(+) Cet anneau, qui trouve sa réplique dans la minuscule pantoufle de vair de Cendrillon, rejoint la fève de la galette des rois.
(++) Le mot grec drus, "chêne", que les Druides nous ont rendu familier, est exactement le sanskrit druma, "arbre". Le chêne semble donc l'arbre par excellence. Ne dit-on pas également qu'il a l'ombre la plus épaisse ?

Année en cours :
Janvier  Février  Mars  Avril  Mai  Juin  Juillet  Septembre  Octobre  Novembre  Décembre

Sommaire :
1986  1987  1988  1989  1990  1991  1992  1993  1994  1995  1996  1997

Espace Francophone Jungien - cgjung.net
Espace Francophone Jungien - cgjung.net
Menu principal
Page d'accueil
Carl Gustav Jung
Ouvrages de C.G. Jung
Le Livre Rouge de C.G. Jung
Marie-Louise von Franz
Ressources jungiennes
Contributions
Séminaires de formation
Sites jungiens
Mises à jour du site
Formulaire Contact
Qui sommes nous ?
Rechercher sur le site
Plan du site
Page Facebook
Page Twitter

cgjung.net © 1998 Haut de page