cgjung.net

Rechercher sur le site Espace Francophone Jungien e
Accueil    C.G. jung    Son oeuvre    Articles    Séminaires    Ressources    Livre Rouge    Sites jungiens    Contact

cgjung.net menu

1992 : la lettre de février

Sophie est une jeune femme de trente cinq ans, engourdie dans une vie monotone et conformiste, écrasée d'obligations uniquement raisonnables ; et l'on sait que "plus la raison domine, plus la vie s'appauvrit, mais plus nous sommes aptes à rendre conscient ce qui est inconscient, plus est grande la quantité de vie que nous intégrons" (Jung, Ma Vie).

Voici le rêve qui a changé la vie de Sophie : "Je me réveille au bord du Lac Léman. Je suis frappée par le léger clapotis calme de l'eau. Un oiselet est posé près de moi sur le sol ; il se laisse prendre et je le caresse. Alors, il se métamorphose en un large éventail de plumes de paon, dont j'admire le frémissement".

Interprétation : Nous savons lire en l'ouvrant le mot Léman : l'aimant, l'amour qui relie, l'Amour qui se trouve au-delà du bien Bien et du Mal et qui est le feu secret de l'Alchimie. Le Lac Léman peut se lire aussi "clément". On l'appelle de Genève, qui peut se lire "jeune Eve". Cette eau calme, c'est l'"eau permanente", les eaux de la vie qui échappent au temps et à l'espace.

On constate ici le lien établi entre Sophie, l'eau du lac, l'oiselet, ce petit feu domestiqué, "caressé" ; posé sur la terre, l'air nocturne d'un ciel étoilé ; l'anagramme d'"oiselet" est "étoiles". Les quatre éléments sont reliés à l'extérieur comme à l'intérieur du corps.

L'oiseau se transforme en éventail ; lisons "Eve en taille" : dépouillée des lourds vêtements qui l'étouffaient. La sage Sophie (Sophia) devient Eve : une nouvelle vie commence, l'intuition s'épanouit : le regard s'élargit, comme l'indiquent les ocelles (+). Le frémissement aérien fait écho à celui de l'eau qui clapote : légers mouvements qui prouvent un équilibre atteint, traduisant l'immuable ; cet "immuable que manifeste le mouvement de la vie" (Yi King).

Rolande Biès

(+) On connaît la légende d'Argos, prince aux cent yeux, que la déesse Héra sema sur la queue du paon. On agite encore le flabellum au dessus de l'autel, au moment de la consécration. Les ocelles correspondent alors aux yeux des "veilleurs" que sont les Anges.

Année en cours :
Janvier  Février  Mars  Avril  Mai  Juin  Juillet  Septembre  Octobre  Novembre  Décembre

Sommaire :
1986  1987  1988  1989  1990  1991  1992  1993  1994  1995  1996  1997

Séminaires


Découverte de son intériorité

Harcèlement et relation d'emprise : comment s'en libérer ?
- Près de Pau :
  14 et 15 décembre 2019

Psychologie des profondeurs découverte de son intériorité
- Près de Pau :
  25 et 26 janvier 2020

Psychologie des profondeurs : que disent nos rêves ?
- Près de Niort et Poitiers
  15 et 16 février 2020

Espace Francophone Jungien - cgjung.net
Espace Francophone Jungien - cgjung.net

Séminaires de formation

Menu principal
Page d'accueil
Carl Gustav Jung
Ouvrages de C.G. Jung
Articles et entretiens
Séminaires de formation
Ressources jungiennes
Marie-Louise von Franz
Le Livre Rouge de C.G. Jung
Sites jungiens
Mises à jour du site
Formulaire Contact
Qui sommes nous ?
Rechercher sur le site
Plan du site
Page Facebook
Page Twitter

cgjung.net © 1998 Haut de page