cgjung.net

Rechercher sur le site Espace Francophone Jungien e
Accueil    C.G. jung    Son oeuvre    Articles    Séminaires    Ressources    Livre Rouge    Sites jungiens    Contact

cgjung.net menu

1990 : la lettre de juillet

Eléonor, très élégante, dont l'extrême raffinement extérieur ne la poussait qu'à paraître mannequin de mode, finit par être ce qu'elle était : une vraie femme. Avant d'en arriver là, elle dut "travailler" sur la persona à laquelle elle s'était identifiée (+).

Rêve de ce moment : "Je me trouve en face d'un grand singe noir, King Kong, appuyé contre un rocher rouge. Je pense que si je le pousse (il semble en équilibre instable), il pourra aisément écraser l'animal. Je pose ma main sur le rocher qui bascule. Je vois, dépassant le rocher, les coussinets noirs de la bête, renversée. Je constate alors que, moi aussi, j'ai des mains noires : je suis devenue la bête, l'autre étant toujours écrasée".

Interprétation : La pierre rouge, symbole de solidité intérieure et de vie, permet d'intégrer la force de l'animus instinctuel (++) que représente King Kong. Cette pierre est instable parce qu'il faut, pour changer, accepter le déséquilibre. Telle la "Pierre tremblante" de Bretagne, qu'une légère poussée suffit à mouvoir : la jeune femme commence à bouger. D'autant que le nom même de King Kong évoque un coup à droite, un coup à gauche comme le ding-dong de la cloche. Or, "un yin, un yang, c'est le  Tao" ... Cette transformation en bête marque le premier degré vers l'intégration de l'animus instinctuel. Eléonor cesse de se faire voir pour voir en elle : l'intérieur de ses mains est son nouveau miroir. Le diminutif "coussinet" indique qu'il ne s'agit encore que d'un petit commencement.

Les attitudes successives du "travail" sont : l'ignorance du noir par identification à la persona, la confrontation avec lui, la peur du noir, son affrontement, la transformation en noir, sorte d'unification par l'humilité, enfin la transformation du noir en blanc.

Ce passage d'un extrême à l'autre prouve un début de mouvement intérieur, de recherche de ce centre d'où part la vie, où elle revient. Changer, c'est s'ouvrir à l'inconnu, pour lui se vider de son ancien moi ; c'est se mettre en état de vacance afin de rester éveillé au présent ; mais non pas : en vacances, lesquelles endorment celui qui veut trouver son chemin. Soyez trouvère !

Rolande Biès

(+) Persona : le masque posé sur le visage des acteurs, dans l'Antiquité ; par suite, la façade sociale.

(++) Animus : la force virile habitant chaque femme et qui, parfois, la possède, en se manifestant de façon positive ou négative ; ici, le côté animal du corps était sacrifié au profit de la persona.

Année en cours :
Janvier  Février  Mars  Avril  Mai  Juin  Juillet  Septembre  Octobre  Novembre  Décembre

Sommaire :
1986  1987  1988  1989  1990  1991  1992  1993  1994  1995  1996  1997

Séminaires


Découverte de son intériorité

Harcèlement et relation d'emprise : comment s'en libérer ?
- Près de Pau :
  14 et 15 décembre 2019

Psychologie des profondeurs découverte de son intériorité
- Près de Pau :
  25 et 26 janvier 2020

Psychologie des profondeurs : que disent nos rêves ?
- Près de Niort et Poitiers
  15 et 16 février 2020

Espace Francophone Jungien - cgjung.net
Espace Francophone Jungien - cgjung.net

Séminaires de formation

Menu principal
Page d'accueil
Carl Gustav Jung
Ouvrages de C.G. Jung
Articles et entretiens
Séminaires de formation
Ressources jungiennes
Marie-Louise von Franz
Le Livre Rouge de C.G. Jung
Sites jungiens
Mises à jour du site
Formulaire Contact
Qui sommes nous ?
Rechercher sur le site
Plan du site
Page Facebook
Page Twitter

cgjung.net © 1998 Haut de page