cgjung.net

Rechercher sur le site Espace Francophone Jungien e
Accueil    C.G. jung    Son oeuvre    Articles    Séminaires    Ressources    Livre Rouge    Sites jungiens    Contact

cgjung.net menu

1991 : la lettre de septembre

"Il en est de toi comme de la graine
merveilleuse qui élève la terre au
rang de cantique et l'offre au soleil".
Saint-Exupéry - (Citadelle).

Si nous acceptons de voir nos propres défauts, nous faisons déjà un acte créatif ; à partir de ce moment, nos qualités se mettent à oeuvrer. Ne soyons plus seulement dans la gêne par rapport à nous-même, mais aussi à l'aise : c'est dans cette gêne-aise que nous naîtrons à notre existence.

Voici un exemple. Une femme de 36 ans, Clairette, cherchant à donner un nouveau sens à sa vie, fait ce rêve : « Je suis dans un magnifique jardin (+). J'entends une voix qui m'appelle d'en bas. Je cherche le moyen de descendre et vois un escalier caché par des broussailles piquantes. Je les écarte, descends une trentaine de marches ; je me trouve dans une cave. On me dit : "Regarde cette chenille bleue, elle se transforme et devient verte ; tu dois l'écraser" ».

A l'évidence, les broussailles sont les épreuves rencontrées chaque jour, d'autant plus facilement écartées que nous les considérons comme nécessaires à notre transformation, car nous savons bien que c'est de ce qui est imparfait que naît la "graine merveilleuse".

Ce rêve servira de révélation à Clairette. Il se déroule dans un jardin, lieu de transformations permanentes. Accepter de descendre l'escalier jusqu'à la cave - la profondeur - l'aidera à prendre conscience que la vie est susceptible d'être transmuée, comme la chenille est appelée à connaître la métamorphose en devenant papillon (++). On peut aussi songer aux statues des portails de cathédrale où les apôtres foulent au pied divers animaux représentant les forces instinctives et obscures qu'ils maîtrisent mais ne tuent point : il faut leur laisser leur chance de transmutation.

Ecraser la chenille, c'est activer la transformation. Marcher sur la vie n'est pas, ici, la détruire, c'est aider à la naissance du papillon ; ce qui peut nécessiter une certaine vigueur. Passer du bleu au vert, par la compréhension (la Pensée), c'est atténuer le Sentiment pour laisser respirer la Sensation et développer l'Intuition. L'équilibre est à ce prix : nous trouvons notre propre mythe lorsque le Sentiment ne verse pas dans le sentimentalisme, que la Sensation perd sa bestialité, l'Intuition, de sa divinité.

Rolande Biès

(+)  Le grec paradisos, "jardin", est l'anagramme de paradosis, "tradition". L'on ne peut travailler à se transformer (activité orientée vers le futur) qu'en s'appuyant solidement sur le passé.
(++)  Le grec psyché signifie à la fois "âme" et "papillon".

Année en cours :
Janvier  Février  Mars  Avril  Mai  Juin  Juillet  Septembre  Octobre  Novembre  Décembre

Sommaire :
1986  1987  1988  1989  1990  1991  1992  1993  1994  1995  1996  1997

Espace Francophone Jungien - cgjung.net
Espace Francophone Jungien - cgjung.net

Séminaires de formation

Menu principal
Page d'accueil
Carl Gustav Jung
Ouvrages de C.G. Jung
Articles et entretiens
Séminaires de formation
Ressources jungiennes
Marie-Louise von Franz
Le Livre Rouge de C.G. Jung
Sites jungiens
Mises à jour du site
Formulaire Contact
Qui sommes nous ?
Rechercher sur le site
Plan du site
Page Facebook
Page Twitter

cgjung.net © 1998 Haut de page