cgjung.net

Rechercher sur le site Espace Francophone Jungien e
Accueil    C.G. jung    Son oeuvre    Articles    Séminaires    Ressources    Livre Rouge    Sites jungiens    Contact

cgjung.net menu

1991 : la lettre de décembre

"L'être humain doit être seul pour découvrir
ce qui le porte lorsqu'il n'est plus en état de se
porter lui-même. Seule cette expérience peut
donner un fondement indestructible à son être".
C.G. Jung. (Psychologie et Alchimie).

Andrée fait ce rêve : "Je vois un singe qui me sourit et saute de branche en branche en criant : "Amur, Amur". Je ne comprends pas. Je suis perchée sur un dromadaire recouvert d'un tissu piqué d'épingles d'or. L'animal marche très lentement et j'en souffre.

Interprétation : Le singe imite l'homme comme certains êtres veulent imiter Dieu, et pour ce faire, sautent de gourou en gourou, de voyantes en cartomanciennes, sans jamais trouver la paix du coeur. La paix n'est-elle pas consentement à l'incertitude du moment ?

Le singe prononce : "AMUR", mais le langage est celui d'un animal, donc incomplet. Il peut vouloir dire : âme-mur, qui est l'âme rigide se heurtant à tout, (y compris aux meubles !) ; âme-mûre, celle du chevalier en quête de lui-même ; armure, celle du combattant ; armures, ces cordages qui tiennent les voiles de manière à ce qu'elles reçoivent bien le vent, l'esprit, le souffle ; ou encore, l'Art mûr, celui de la Transformation de l'être. Manque le O, le Centre, pour écrire AMOUR !

Le dromadaire, c'est le "vaisseau du désert", preuve de la solitude d'Andrée malgré ses vaines démarches ; solitude qui mène à la démence, presque toujours conséquente à l'absence de communication ... ; mais solitude bénie lorsqu'on sait y retrouver le fond de soi.

Andrée est perchée. Ne lui a-t-on pas tendu la perche qui est de lui apprendre à vivre aussi intensément chaque instant de la vie, comme s'il était le dernier ? Le tissu posé sur le dos de la bête est symbole de la vie : un point à l'endroit, un point à l'envers, un jour, une nuit. Les piqûres d'épingles désignent les difficultés piquantes vécues par moments, et qui nous fixent à la vie, par opposition aux phantasmes, - le volatil - ; et ces moments-là ne sont-ils pas porteur d'or, de sagesse ? - Quand à la lenteur de la marche, elle correspond à la patience qui nous aide à gagner notre âme. Andrée voulait aller vite, très vite, trop vite, ... mais où ?

Ce rêve est plein d'ironie ; mais le mot ironique n'est-il pas l'anagramme d'onirique ?

Rolande Biès

Année en cours :
Janvier  Février  Mars  Avril  Mai  Juin  Juillet  Septembre  Octobre  Novembre  Décembre

Sommaire :
1986  1987  1988  1989  1990  1991  1992  1993  1994  1995  1996  1997

Séminaires


Découverte de son intériorité

Harcèlement et relation d'emprise : comment s'en libérer ?
- Près de Pau :
  14 et 15 décembre 2019

Psychologie des profondeurs découverte de son intériorité
- Près de Pau :
  25 et 26 janvier 2020

Psychologie des profondeurs : que disent nos rêves ?
- Près de Niort et Poitiers
  15 et 16 février 2020

Espace Francophone Jungien - cgjung.net
Espace Francophone Jungien - cgjung.net

Séminaires de formation

Menu principal
Page d'accueil
Carl Gustav Jung
Ouvrages de C.G. Jung
Articles et entretiens
Séminaires de formation
Ressources jungiennes
Marie-Louise von Franz
Le Livre Rouge de C.G. Jung
Sites jungiens
Mises à jour du site
Formulaire Contact
Qui sommes nous ?
Rechercher sur le site
Plan du site
Page Facebook
Page Twitter

cgjung.net © 1998 Haut de page