cgjung.net

Rechercher sur le site Espace Francophone Jungien e
Accueil    C.G. jung    Son oeuvre    Articles    Séminaires    Ressources    Livre Rouge    Sites jungiens    Contact

cgjung.net menu

1991 : la lettre de février

Aude, 40 ans, mère de quatre enfants, estime que sa vie n'a plus de sens car ses enfants grandissent. Après avoir décidé d'entreprendre un "travail", elle fait le rêve suivant : "Un homme me tient par la tête et me transforme en un bâton rectangulaire de 10cm de hauteur. Je suis devenue un morceau d'émeraude phosphorescent. Il me trempe dans la mer, mais ce qui est étrange, c'est que j'étouffe à l'air libre tandis que j'éprouve une joie intense dans l'eau".

Interprétation : C'est là le tableau initial d'une réalisation future. La Pierre est montrée dans sa splendeur : elle a la forme, non encore de la totalité où s'unissent mâle et femelle, sphère ou cube, mais celle de la puissance opérante, mâle. Le bâton est le sceptre qui, chez la femme, devient esprit de discrimination séparant le subtil de l'épais, le nécessaire de l'inutile.

Le chiffre caractérisant sa dimension : 10, est le dénaire : 1+2+3+4 ; la plénitude, l'unité, non comme point de départ mais comme aboutissement. Sa couleur émeraude (Aime rôde : rôder, c'est être partout) est celle du Graal, de la connaissance divine, de la claire voyance, d'où irradie la lumière de vie ; c'est aussi : Aude est (déjà) mer. Plongée en elle-même, elle rayonne. Sa connaissance a besoin d'être amplifiée, de s'achever au contact des eaux marines de l'inconscient. Là se tient la promesse que contient le "travail" sur soi : le rayonnement.

En Aude, l'homme est l'aide masculine qui, par sa force, opère cette transmutation ; il est le médecin de son âme : en tant qu'agent de transformation, l'alchimie est médecine universelle. Le "moi" n'est qu'une trace d'énergie captée, qu'elle peut utiliser comme une simple monnaie : de "l'or vulgaire". Tout jusqu'ici se passait dans sa tête, d'où la nécessité d'une immersion.

De façon paradoxale, Aude étouffe à l'air libre, ce qui annonce une dépression (la descente dans la nigredo) : moment privilégié, signal d'alarme qui l'incitera à rencontrer ses possibilités, encore en germe dans l'inconscient ; d'où la joie éprouvée à son contact. Aude, alors, rayonnera, d'autres pourront s'abreuver à cette source d'"or liquide" !

Rolande Biès

Année en cours :
Janvier  Février  Mars  Avril  Mai  Juin  Juillet  Septembre  Octobre  Novembre  Décembre

Sommaire :
1986  1987  1988  1989  1990  1991  1992  1993  1994  1995  1996  1997

Séminaires


Découverte de son intériorité

Harcèlement et relation d'emprise : comment s'en libérer ?
- Près de Pau :
  14 et 15 décembre 2019

Psychologie des profondeurs découverte de son intériorité
- Près de Pau :
  25 et 26 janvier 2020

Psychologie des profondeurs : que disent nos rêves ?
- Près de Niort et Poitiers
  15 et 16 février 2020

Espace Francophone Jungien - cgjung.net
Espace Francophone Jungien - cgjung.net

Séminaires de formation

Menu principal
Page d'accueil
Carl Gustav Jung
Ouvrages de C.G. Jung
Articles et entretiens
Séminaires de formation
Ressources jungiennes
Marie-Louise von Franz
Le Livre Rouge de C.G. Jung
Sites jungiens
Mises à jour du site
Formulaire Contact
Qui sommes nous ?
Rechercher sur le site
Plan du site
Page Facebook
Page Twitter

cgjung.net © 1998 Haut de page