cgjung.net Rechercher sur le site Partager cette page
Accueil    C.G. jung    Son oeuvre    Livre Rouge    Ressources    M.L. von Franz    Sites jungiens    Contact

cgjung.net menu Rechercher

Les chutes du Rhin à Laufen

Dans son livre "Ma vie" C.G. Jung évoque les chutes du Rhin : « ... On entendait continuellement les chutes du Rhin : toute la zone autour était dangereuse ... »

Le Rhin à Laufen, vue vers Neuhausen, le château de Wörth

Le Rhin : vue à partir du belvédère du château de Laufen.
Photo de droite : le manoir de Wörth, situé sur l'autre rive à Neuhausen.

Chutes du Rhin à Laufen

Un grondement sourd et continu s'élève tout autour des chutes du Rhin.

Au coeur des chutes du Rhin à Laufen

Caractéristiques des chutes du Rhin indiquées sur le site :

Largeur des chutes 150 m
Hauteur des chutes 23 m
Profondeur du bassin 13m
Age des chutes 14'000-17'000 ans
Débit moyen en été 600 m3 /sec.
Débit moyen en hiver 250 m3 /sec.
Débit le plus bas  1921       95 m3 /sec.
Débit le plus haut 1965 1 '250 m3 / sec.

Rochers isolés au coeur des chutes du Rhin à Laufen

Une embarcation permet d'accéder sur l'un des rochers isolé, situé en plein cœur des chutes du Rhin.

Victor Hugo, Le Rhin, extrait de la lettre XXXVIII (1839) : 

Victor Hugo, lors de son voyage à Laufen, livre ses impressions : elles correspondent à ce qu'a pu connaître Jung 40 ans plus tard, et ce que l'on peut ressentir aujourd'hui !

"Effroyable tumulte ! Voilà le premier effet. Puis on regarde. La cataracte découpe des golfes qu’emplissent de larges squames blanches. Comme dans les incendies, il y a de petits endroits paisibles au milieu de cette chose pleine d’épouvante ; des bosquets mêlés à l’écume ; de charmants ruisseaux dans les mousses ; des fontaines pour les bergers arcadiens de Poussin, ombragées de petits rameaux doucement agités. ― Et puis ces détails s’évanouissent, et l’impression de l’ensemble vous revient. Tempête éternelle. Neige vivante et furieuse.

Le flot est d’une transparence étrange. Des rochers noirs dessinent des visages sinistres sous l’eau. Ils paraissent toucher la surface et sont à dix pieds de profondeur. Au-dessous des deux principaux vomitoires de la chute, deux grandes gerbes d’écume s’épanouissent sur le fleuve et s’y dispersent en nuages verts. De l’autre côté du Rhin, j’apercevais un groupe de maisonnettes tranquilles, où les ménagères allaient et venaient."

"Je suis descendu un peu plus bas, vers le gouffre. Le ciel était gris et voilé. La cascade fait un rugissement de tigre. Bruit effrayant, rapidité terrible. Poussière d’eau, tout à la fois fumée et pluie. À travers cette brume on voit la cataracte dans tout son développement. Cinq gros rochers la coupent en cinq nappes d’aspects divers et de grandeurs différentes. On croit voir les cinq piles rongées d’un pont de titans. L’hiver, les glaces font des arches bleues sur ces culées noires.

Le plus rapproché de ces rochers est d’une forme étrange ; il semble voir sortir de l’eau pleine de rage la tête hideuse et impassible d’une idole hindoue, à trompe d’éléphant. Des arbres et des broussailles qui s’entremêlent à son sommet lui font des cheveux hérissés et horribles.

A l’endroit le plus épouvantable de la chute, un grand rocher disparaît et reparaît sous l’écume comme le crâne d’un géant englouti, battu depuis six mille ans de cette douche effroyable."

STAGES


Découverte de son intériorité

Psychologie des profondeurs, découverte de son intériorité
- Près de Pau :
  30 et 31 mars 2019 et
  1er et  2 juin 2019
- A Toulouse :
  22 et 23 juin 2019

Site d'information et de ressources jungiennes cgjung.net
Partager cette page
Menu principal
Page d'accueil
Carl Gustav Jung
Ouvrages de C.G. Jung
Le Livre Rouge de C.G. Jung
Marie Louise von Franz
Ouvrages de M.L. von Franz
Ressources jungiennes
Liens vers d'autres sites jungiens
Actualité du site
Plan du site
Formulaire Contact
Qui sommes nous ?

cgjung.net © 1998 - Page Facebook @cgjung.net - Haut de page