Rechercher sur cgjung.net Espace Francophone Jungien
Accueil    C.G. jung    Son oeuvre    Articles    Séminaires    Ressources    Livre Rouge    Sites jungiens    Contact

Espace Francophone Jungien menu

Cahiers jungiens de psychanalyse

Les Cahiers jungiens de psychanalyse participent à la diffusion d’articles qui reflètent au fil des années l’évolution et la perception des travaux initiés par C.G. Jung. C’est au printemps 1974 que le premier numéro de cette revue voit le jour sous le nom de Cahiers de psychologie jungienne et c’est en 1987 (52e numéro), qu’elle change de nom.

Reine-Marie Halbout, actuelle présidente de l’association, répond à nos questions.

Février 2021

Printemps 1974, premier numéro… décembre 2020, numéro 152…

EFJ Comment est née cette revue ? Dans quel contexte ? 

Reine-Marie Halbout Avant la naissance des Cahiers au printemps 1974, il existait, depuis 1965, le Bulletin du Groupe d’Études C. G. Jung de Paris. Le numéro 34 de janvier 1974 annonçait la cessation de sa parution et la naissance d’une revue, les Cahiers de psychologie jungienne, présentée comme

« l’œuvre commune des différentes sociétés jungiennes de Paris et de province ».

« […] Cette revue trouve son unité dans la référence à l’œuvre de Jung, ¬son faire et son dire¬ et sa diversité dans les multiples façons de l’entendre et de la poursuivre. » Elle vise également à relier « le public français aux mouvements jungiens des pays étrangers. »

Le premier numéro sortira en mai 1974. L’éditorial présente le Groupe d’Études, le Groupe de recherche de psychologie analytique, la Société Française de Psychologie Analytique et son Institut de formation des analystes ; il expose en quelques pages ce qu’est la psychologie jungienne. Élie G. Humbert en est le rédacteur en chef.

Le succès arrive vite : dès la fin de l’année 1974 les Cahiers comptent quatre cents abonnés. En 1979, ils louent un local à Paris. Les Cahiers se sont constitués en association et ont déposé leurs premiers statuts en janvier 1981.

La revue s’est transformée au fil du temps, a même changé de nom…

En 1987, avec le numéro 52, la revue change de titre. Elle s’appellera désormais Cahiers jungiens de psychanalyse. L’équipe de rédaction justifie ce choix par

« la conviction que la psychanalyse est une des voies actuelles de l’individuation. Le mot psychanalyse indique la double démarche pratiquée : analyse de l’inconscient personnel (qui comporte donc une base freudienne) et celle des processus collectifs à l’œuvre en chaque individu, qui fait du soi une réalité vivante  ».

Au total, ce sont des milliers de pages et un grand nombre de sujets qui sont abordés… 

Les sujets traités par les Cahiers jungiens sont d’une grande variété. Les premiers numéros se sont saisis des grands concepts jungiens qu’il s’agissait de définir et de faire connaître. Sont venus ensuite des numéros à thème, très centrés sur les apports théorico-cliniques de la psychologie des profondeurs et ses capacités à élargir le champ psychanalytique.

Parfois, l’actualité nous guide, comme par exemple à l’occasion de la publication du Livre Rouge de C. G. Jung en 2011, en France, avec trois numéros des Cahiers consacrés à cet évènement majeur : le numéro 134 « Le Livre Rouge » de septembre 2011, suivi du numéro 135 « La Créativité de l’inconscient » en juin 2012 et du numéro 136 « Tours et détours de la création » en novembre 2012. Cette « trilogie » qui a réuni de passionnantes contributions, a rencontré un grand succès de diffusion.

À d’autres périodes, c’est l’esprit du temps qui est à l’œuvre dans le choix de thèmes récents comme ceux des derniers numéros, « Femme/Homme », « Souviens-toi de ton futur » et « Nature(s), vivre la Terre ».

Il me semble qu’au final, c’est la spécificité de la sensibilité jungienne, porteuse de sens et de créativité, et l’ouverture de nos préoccupations sur le monde comme il va, qui permet ce renouvellement constant et notre pérennité.

La liste des auteurs est très longue.  Pouvez-vous évoquer leur diversité, leurs apports…

Depuis 45 ans, ce sont 3 générations d’auteurs qui se sont succédés dans les pages des Cahiers. Je ne citerai ici que ceux qui ont écrit plusieurs articles. La liste des autres contributeurs est longue et il ne me sera pas possible de tous les évoquer ici.

La première génération, qui a souvent connu Jung, s’est attachée à poser les concepts fondamentaux de cette pensée complexe. Ce sont les grandes figures fondatrices de la Société Française de Psychologie Analytique comme Luigi Aurigemma, Roland Cahen, Simone Clausse, Henri Duplaix, Geneviève Guy-Gillet, Élie G. Humbert, Denyse Lyard, Emile Rogé, Monique Salzmann, Pierre Solié et Hélène Téboul-Wiart. Dans ces numéros des débuts, on trouve aussi des articles de Marie-Louise von Franz et des textes de Carl Gustav Jung.

La deuxième génération est représentée par Brigitte Allain-Dupré, Aimé Agnel, Marie-Laure Colonna, Martine Drahon-Gallard, Christian Gaillard, Viviane Thibaudier et bien d’autres encore.

Les jungiens de l’étranger sont venus progressivement enrichir la revue, via des traductions de grande qualité, permettant d’accéder aux travaux de nos collègues des différents continents.

Les auteurs actuels représentent la 3è génération dans toute sa diversité. Comme je l’ai expliqué précédemment, les Cahiers se sont progressivement ouverts à d’autres disciplines même si nos auteurs sont majoritairement des psychanalystes jungiens. Les réflexions d’anthropologues, de philosophes, d’historiens, de sociologues, de spécialistes de littérature et de civilisation allemande, de scientifiques et d’artistes se croisent et viennent enrichir celles de la psychologie des profondeurs.

Nous sommes aussi très attentifs à l’iconographie présente dans les différents numéros. La magnifique toile de la peintre Fabienne Verdier qui illustre la couverture du numéro 152 « Nature(s), vivre la Terre » en témoigne. Au fil des numéros, dessins, peintures, photographies, installations, ponctuent les articles et incitent nos lecteurs aux échappées belles de l’imagination et du rêve.

Revenons à aujourd’hui. Vous publiez un numéro qui s’intitule « Nature(s), vivre la Terre », qui fait écho aux préoccupations actuelles…

Comme tout un chacun, nous faisons face à une crise d’une ampleur inédite et constatons que notre rapport à la nature a atteint un point de rupture. La pandémie en témoigne tragiquement.

Nous avons une responsabilité commune dans le sort fait à la planète qui nous héberge. Cela suppose d’abord de nous dégager d’un anthropocentrisme mortifère.

Or la psychanalyse jungienne appliquée au collectif offre de formidables outils pour œuvrer à transformer notre présent et penser un avenir.

Ce Cahier interroge la dissociation collective et personnelle qui est à l’origine de la crise du sens que nous vivons. Il met en lumière nos mécanismes de défense contre la perte, perte de nos paysages, des animaux, mais également la remise en question de nos habitudes les plus ancrées.

Il se dégage des différents articles une correspondance entre la dialectique du moi et de l’inconscient, d’une part, et le lien de l’être humain avec la planète. La période de danger que nous vivons peut, si l’on y travaille, s’avérer un temps d’activation et de remaniement des potentialités individuelles. Avec la perspective heureuse pour chacun de trouver sa juste place dans une conjonction des natures.

Les Cahiers jungiens de psychanalyse sont aujourd’hui disponibles aux formats papier ou numérique…

Depuis 2005, tous les numéros des Cahiers jungiens de psychanalyse peuvent être commandés sur notre site, en format papier, y compris des numéros très anciens qui font régulièrement l’objet de réimpression.

Il est possible de s’abonner et de recevoir deux numéros par an ou bien de commander un ou plusieurs numéros thématiques. S’abonner permet de bénéficier d’un accès libre aux contenus des numéros parus depuis 2001 qui sont mis en ligne sur CAIRN INFO et des possibilités de recherche en texte intégral et de téléchargement d’articles proposés par ce site.

Les recherches de nos visiteurs sont facilitées par les différentes entrées que sont les thèmes, les mots-clés ou les auteurs. Il est possible de se procurer l’Index des Cahiers jungiens décrivant tous les numéros de 1974 à 1999.

En 2013, notre collaboration avec la plateforme internationale CAIRN INFO élargit notre diffusion. Elle permet à nos auteurs d’être lus dans le monde entier par les chercheurs et les étudiants intéressés par la pensée jungienne et ses développements contemporains, et à nos lecteurs d’accéder à des articles anciens et récents, à la demande.

Sur CAIRN INFO, il est possible de se procurer les articles des Cahiers jungiens en format numérique à partir du numéro 100. Ces articles sont payants pour les 5 dernières années de publication et gratuits pour les numéros qui ont été numérisés à partir du numéro « Penser en analyse », publié en 2001. Le moteur de recherche en ligne est très performant par thème, mots-clés et auteur.

Le Centre National du Livre nous soutient depuis une décennie. La numérisation des Cahiers jungiens sur CAIRN INFO, à partir du numéro 100, a été possible grâce à son aide. Depuis, ce soutien a pris la forme d’une subvention allouée chaque année. Elle signe la reconnaissance de nos travaux et de la qualité de notre revue.

Les Cahiers jungiens sont diffusés auprès des libraires par notre diffuseur Pollen Difpop.

Près de 50 ans de diffusion, quelle belle aventure !

Les Cahiers jungiens de psychanalyse ont fêté leur 40ème anniversaire en 2014, avec le numéro 139 « Sons et images », accompagné d’un CD. En 2019, c’est le numéro 150 « Images, représentations et mondes virtuels » qui a marqué notre 45ème anniversaire. L’aventure se poursuit avec les numéros 151 « Souviens-toi de ton futur » et 152 « Nature(s), vivre la terre ».

C’est l’investissement bénévole de toute une équipe de rédacteurs, de traducteurs et de membres du Bureau de l’association qui permet depuis plus de 3 générations la poursuite de cette aventure exceptionnelle dans le monde de l’édition et des revues. Celles et ceux qui nous ont précédés nous ont transmis les Cahiers jungiens de psychanalyse. De cet héritage, nous sommes fiers et espérons être présents, sous une forme ou une autre, dans les 50 prochaines années.

 

Nous remercions Reine-Marie Halbout d’avoir répondu à nos questions. Vous pouvez visiter le site des Cahiers jungiens de psychanalyse qui vous permet de rechercher les numéros par thème ou mots-clefs.


Espace Francophone Jungien - cgjung.net
Espace Francophone Jungien
Menu principal
Page d'accueil
Carl Gustav Jung
Ouvrages de C.G. Jung
Articles et entretiens
Séminaires de formation
Ressources jungiennes
Le Livre Rouge de C.G. Jung
Marie-Louise von Franz
Sites jungiens
Mises à jour du site
Formulaire Contact
Qui sommes nous ?
Rechercher sur le site
Plan du site
Page Facebook
Page Twitter

cgjung.net © 1998 - Haut de page