cgjung.net

Rechercher sur le site Espace Francophone Jungien e
Accueil    C.G. jung    Son oeuvre    Livre Rouge    Ressources    Contributions    Séminaires    Sites jungiens    Contact

cgjung.net menu

1997 : la lettre de septembre

Le dragon qui veille.A B . I N S O M N I . N O N . C V S T O D I T A . D R A C O N E .

"En dehors du dragon qui veille, les choses ne sont pas gardées".

Pourquoi cet animal fantastique, le dragon, se trouve-t-il dans presque tous les mythes ? C'est à cause de sa charge symbolique. En Alchimie, il représente l'impur, le grossier, l'"écailleux", une sorte de chaos ténébreux rempli d'aquosité, et donc de "naissances latentes" : c'est une masse confuse, froide, humide. Sa seule qualité est d'indiquer une prise de conscience, car il est un gardien. Robuste, il exerce sa vigilance à l'entrée du jardin des Hespérides dans lequel le Philosophe va chercher son trésor. Ses yeux restent ouverts, il ne dort jamais, ce qui prouve son esprit de discrimination et son attachement à l'important : le moment présent, celui qui, seul, mène à l'éveil. D'ailleurs ses ailes (membraneuses) prouvent combien l'attention au présent peut s'envoler facilement.

Le dragon est donc symbole d'activité intense, du jour et de nuit.

On rapporte d'autre part que lorsqu'on l'attaque, il vomit du feu (l'énergie) et de la fumée (l'inconscience, cause de mal). Il est donc en même temps ardent et froid.

Paradoxal, monstrueux, mais expressif, le dragon garde les Pommes d'Or de l'arbre qui est devant lui dans ce fameux Jardin des Hespérides - trois jeunes femmes elles-mêmes gardiennes des trésors offerts à Héra lors de son mariage avec Zeus. Il s'agit des fruits magiques - en tant que résultats du travail intérieur, - donnés aux vivants qui ont le courage et la persévérance de chercher à découvrir le secret de la vie scellé au plus profond d'eux-mêmes : l'or philosophique (la part acquise, fixée, de sagesse). Au début du "travail", - du processus d'individuation, - on le nommera l'"or naissant". Plus tard, lorsque le processus sera devenu conscient, que les obscurités seront montées à la lumière, la personnalité tout entière gagnera en ampleur et en profondeur. L'or sera dit alors philosophal (la totalité de la sagesse).

Rolande Biès

Année en cours :
Janvier  Février  Mars  Avril  Mai  Juin  Juillet  Septembre

Sommaire :
1986  1987  1988  1989  1990  1991  1992  1993  1994  1995  1996  1997

Espace Francophone Jungien - cgjung.net
Espace Francophone Jungien - cgjung.net
Menu principal
Page d'accueil
Carl Gustav Jung
Ouvrages de C.G. Jung
Le Livre Rouge de C.G. Jung
Marie-Louise von Franz
Ressources jungiennes
Contributions
Séminaires de formation
Sites jungiens
Mises à jour du site
Formulaire Contact
Qui sommes nous ?
Rechercher sur le site
Plan du site
Page Facebook
Page Twitter

cgjung.net © 1998 Haut de page