cgjung.net

Rechercher sur le site Espace Francophone Jungien e
Accueil    C.G. jung    Son oeuvre    Livre Rouge    Ressources    Contributions    Séminaires    Sites jungiens    Contact

cgjung.net menu

1989 : la lettre d'octobre

Héra, par ses persécutions perpétuelles, pousse son fils Héraclès à accomplir des prodiges. Héros solaire, toujours face à quelque obstacle, il brave de nouveaux périls, à seule fin de se délivrer de sa mère. Son Sixième Travail sera de nettoyer les Écuries d'Augias : encore et toujours le travail sur l'ombre (ce côté de nous-mêmes que nous cachons mais qui explose à la moindre occasion). Ne pas "nettoyer" nos écuries, ne pas reconnaître nos défauts, ni en assumer le côté négatif pour les transformer en créativité, c'est non seulement empuantir l'atmosphère des autres, mais c'est priver notre propre terre d'une certaine fertilité.

Afin de les nettoyer facilement en un seul jour, Héraclès fait une brèche dans le mur, dans ce mur qui est la peur du jugement d'autrui, et laisse deux fleuves s'engouffrer dans l'écurie, balayant ainsi l'ordure sur leur passage (+). Ces deux fleuves sont les deux énergies, celles du conscient et de l'inconscient, RELIÉES en une seule : l'union des contraires diminue la force du pôle négatif.

Le Septième Travail sera de vaincre le Taureau de Minos, représentant la puissance dévastatrice de la bête qui vit encore en nous. Le conscience est toujours en retard par rapport à cette énergie. Son sacrifice, celui de la violence primaire, lui fera gagner quelque importance à ses propres yeux.

La Grande Mère est une sorte de "démon" qui veut que son fils-héros soit vainqueur des forces obscures. Mais en même temps, pour le garder, elle lui barre la route de la victoire : tel serpent venimeux désignera les tentations, ces énergies archaïques pulsionnelles. Elle fait des héros solaires, - qui tuent pour vaincre, tel Héraclès, - ou des héros lunaires, qui meurent vaincus (Osiris, le Christ).

Cheminons sur notre propre chemin ... après l'avoir trouvé, grâce à la patience, aide majeure qui est un petit pas vers la science de la vie !

Rolande Biès

(+) l'or dure, l'or dur : c'est dans la longueur de nos épreuves que réside notre or solide, notre richesse, notre très - or.

Année en cours :
Janvier  Février  Mars  Avril  Mai  Juin  Juillet  Septembre  Octobre  Novembre  Décembre

Sommaire :
1986  1987  1988  1989  1990  1991  1992  1993  1994  1995  1996  1997

Espace Francophone Jungien - cgjung.net
Espace Francophone Jungien - cgjung.net

Séminaires de formation

Menu principal
Page d'accueil
Carl Gustav Jung
Ouvrages de C.G. Jung
Le Livre Rouge de C.G. Jung
Marie-Louise von Franz
Ressources jungiennes
Contributions
Séminaires de formation
Sites jungiens
Mises à jour du site
Formulaire Contact
Qui sommes nous ?
Rechercher sur le site
Plan du site
Page Facebook
Page Twitter

cgjung.net © 1998 Haut de page