cgjung.net Rechercher sur le site Partager cette page
Accueil    C.G. jung    Son oeuvre    Livre Rouge    Ressources    M.L. von Franz    Sites jungiens    Contact

cgjung.net menu Rechercher

1989 : la lettre de février

Essayons de soulever le voile qui protège la Femme et ses différents aspects.

Au commencement Eve était dans le secret du corps d'Adam : invisible (d'où l'invisible travail des femmes). Elle fut dans sa pensée avant de naître ; c'est pourquoi l'homme n'a pour seule façon de vivre que d'utiliser tous les moyens permettant qu'elle se manifeste. Manifestée, Eve devra être disponible ; d'où la prostituée sacrée. L'étymologie de son nom est : "Mère de tous les vivants". Donnant la vie, elle donne la mort. Là réside sa toute puissance. Et de là aussi la misogynie de l'homme, sa peur de la Femme (+).

Ce dédoublement originel est prise de conscience : l'homme a engendré son contraire. A partir de ce moment, plus de conscience unitaire, mais nécessité de l'auto-accouplement, qui s'exprime dans l'accouplement extérieur. L'auto-accouplement correspond, pour l'homme à l'intégration de l'anima, pour la femme, de l'animus. Dès qu'il y a deux, il y a séparation, donc désir de retrouver ce dont on a été séparé ; c'est dans ce désir que réside toute création, toute créativité. Avant de susciter Eve, Adam était androgyne. Eve est plus lui-même que si elle était sa soeur.

Labyrinthe, la Femme attend (et l'attente, c'est aussi la tente des tapisseries de la Dame à la Licorne, par ex.) attend qu'on y entre et qu'on en sorte. Entrer sera sécurité. Sortir permettra le face à face avec la peur. Considérée seulement sur le plan biologique, Eve est terre à fertiliser. La mutation d'une étincelle la fera mère nourrice ; par un processus secret dont la révélation sera un enfant, lequel évoluera dans un sens bon (l'homme le meilleur) ou dans un sens mauvais : le pire des hommes, (dont les exemples ne manquent pas). Ici réside un autre motif de peur (plus ou moins consciente) chez l'homme.

Parmi les filles d'Eve, celles qui deviennent Cérès / Déméter, Nature civilisée, sont les plus favorisées du destin. L'amour qu'elles portent à leur enfant les oblige à sacrifier leur moi ; c'est dans ce sacrifice de leur puissance qu'elles méritent notre respect.

Là est le grand Eve ne-ment.

Rolande Biès

(+) Comme le feu, à bon droit, craint l'eau. - l'eau (du latin aqua) s'est dit en ancien français eve, encore usuel en Poitou.

Année en cours :
Janvier  Février  Mars  Avril  Mai  Juin  Juillet  Septembre  Octobre  Novembre  Décembre

Sommaire :
1986  1987  1988  1989  1990  1991  1992  1993  1994  1995  1996  1997

STAGES


Découverte de son intériorité

Psychologie des profondeurs, découverte de son intériorité
- Près de Pau :
  1er et  2 juin 2019
- A Toulouse :
  22 et 23 juin 2019

Dialoguer avec votre inconscient
- Près de Pau :
  15 au 18 juillet 2019

Site d'information et de ressources jungiennes cgjung.net
Partager cette page
Menu principal
Page d'accueil
Carl Gustav Jung
Ouvrages de C.G. Jung
Le Livre Rouge de C.G. Jung
Marie Louise von Franz
Ouvrages de M.L. von Franz
Ressources jungiennes
Liens vers d'autres sites jungiens
Actualité du site
Plan du site
Formulaire Contact
Qui sommes nous ?

cgjung.net © 1998 - Page Facebook @cgjung.net - Haut de page