Rechercher sur cgjung.net Espace Francophone Jungien
Accueil    C.G. Jung    Son oeuvre    Articles    Séminaires    Ressources    Livre Rouge    Sites jungiens    Contact

Espace Francophone Jungien menu

Banque de rêves : page 3

Les rêves ci-dessous ont été collectés dans le cadre du projet de recueil de rêves lancé au mois d’avril 2020.

Voir les rêves les plus récents ou revenir à la liste des rêves collectés.

Animaux préhistoriques

Rêve daté du 06/11/2021 – Identifiant RHR5R

Le jour de Pâques je dois donner un coup de main à un ami pour découvrir la toiture de sa maison. Je suis sur les lieux et je vois devant moi une vaste étendue d’eau sur laquelle sont charriés de nombreux bois morts, d’assez grande importance. La particularité c’est qu’ils se dirigent vers moi.

Puis ils se transforment en animaux aux formes préhistoriques. J’essaie de prendre une photo à partir de mon téléphone mais le sujet dépasse le cadre de l’objectif.

Le rêveur se dit affecté par la pandémie. Il est surpris et étonné durant le rêve. Il cherche quel peut être le lien avec sa vie d’aujourd’hui.


Une jeune femme est devant moi

Rêve daté du 18/09/2021 – Identifiant E6FDZ5

Je suis comme à l’armée dans un espace de couchage collectif, avec des lits en haut et en bas. Sur le lit sur lequel je m’installe se trouvent des affaires d’autres personnes. Je les jette par terre sans que personne dans la chambrée ne réagisse et elles disparaissent.

Mais des règles commencent à apparaître : une jeune femme est devant moi, brune aux yeux bleus, elle est très massive. Il faut l’arrimer pour qu’elle ne disparaisse pas. Ce à quoi je m’emploie, en la retournant. Elle se plaint alors d’avoir mal et je vois qu’elle est attachée par les poils des aisselles !

Suite du rêve ...

Je vais la rejoindre alors qu’elle est dans sa maison. Je suis dans une voiture qui semble planer. Une voix me dit que j’ai raison de m’éloigner de la chambre collective. Ceux qui vont revenir, s’ils ne trouvent pas leurs affaires comme support pour y reprendre corps, pourraient s’en prendre à moi.

Le mieux serait de passer la nuit chez elle et ça ne serait pas désagréable. J’agis toujours sous la dictée de la voix et l’heure approche de leur retour. Nous plaçons des morceaux de papiers circulaires sur lesquels nous devons nous tenir.

La voix est très rassurante mais la situation dépasse de loin son explication : des bulles apparaissent et des êtres commencent à s’y matérialiser. Ils sont très nombreux et nous avons du mal, la jeune fille et moi, à nous tenir à nos cercles. C’est une lutte.

Après cette première épreuve, la voix réadapte son discours à la situation et le rêve s’achève alors que tout est en suspens.

Le rêveur est très affairé durant le rêve qui lui paraît intéressant.


Une femme entraînée par son goût du voyage

Rêve daté du 17/08/2021 – Identifiant UE57SD

Elle est partie, elle a suivi le grand vent qui l’emporte. C’est comme un jeu, dans un couloir d’arbres et de neige, elle vole, poussée par le vent. Je la vois de très haut comme un point qui avance.

Je vois avec elle un compagnon d’infortune qu’elle a croisé sur le chemin. Je dois la suivre et la ramener car c’est ma femme entrainée par son goût du voyage. J’avance à mon tour et bientôt poussé par le courant d’air je les rejoins. Je leur indique deux abris pour échapper au vent, dont un dans une sorte d’îlot d’arbres, mais ils ne tiennent pas compte de ce que je leur crie.

Suite du rêve ...

Je sais que nous avons traversé la Russie. Bientôt, nous nous arrêtons devant un comptoir tenu par des soldats chinois. La femme demande en les désignant ce que sont les tout petits livres au bas de l’étal qui est comme celui d’une couturière. Le soldat lui dit qu’il s’agit du petit livre rouge . Elle se met en colère et le refuse. Je pense : comment le lirions-nous si nous ne lisons pas les idéogrammes chinois.

Elle se tient face à moi, fine, avec de longs cheveux bruns habillée prés du corps comme une aventurière dans ses bottes. Son compagnon est un homme gris et informe, aux cheveux blancs. Je demande à cette femme de rentrer à la maison. Elle me répond qu’elle ne rentrera jamais. C’est en réalité la la réponse que j’attendais et j’en suis satisfait, mais j’ai un doute, est-ce ma femme ? Est-ce que je ne me serais pas trompé de personne ?

Cependant je ne peux pas tout recommencer et je me remets en route pour rentrer.
Un homme à ma gauche dont je ne vois que la tête, très grande,  me conseille sur le ton d’une compagnie d’assurance, de sauvegarder mon âme et de suivre mon corps. Je pourrais ainsi retrouver mon âme à la fin du voyage.

Bientôt, je suis rentré et je retrouve ma femme. Nous sommes assis sur un banc. Elle s’est apprêtée. Elle me demande quel voyage nous pourrions faire.

Le rêveur s’interroge sur sa relation de couple. Il ressent une grande excitation durant le rêve qui lui paraît au réveil important.


Des mots que je n’ai jamais entendus

Rêve daté du 15/07/2021 – Identifiant 5ZSD6R

J‘entends et je vois les mots : « … Sabicor du Li… ». Je me demande que sont ces mots écrits noir sur blanc, que veulent-ils dire ?

Je vois deux autres mots précédés d’une case à cocher. Le premier est illisible : ☐ Gribouillis et le deuxième est : ☐ Libération, je coche ☒ Libération et je me dis : « …Ah ! voilà, je comprends, c’est ce que je vise, c’est le but auquel j’aspire depuis quelque temps. »

La rêveuse est familière de la méditation. Durant le rêve elle est perplexe et a l’impression de recevoir un message. Au réveil elle recherche sur internet autour du mot Sabicor et trouve quelques occurrences qui peuvent avoir un sens pour elle.


Le magicien

Rêve daté du 09/06/2021 – Identifiant TS4J6C

Dans la chambre un jeune homme a des capacités respiratoires réduites. Un homme magicien avec une barbiche vient, il a du mal à cacher son étonnement. Il explique quelque chose à la mère. Je prends des notes sur les draps.

Puis je lui demande, il me répète ce qu’il a dit, puis il se met à parler dans une langue magique que je ne connais pas, comme si j’étais initiée. La sœur du jeune homme est assise par terre, sa tête contre la tête de lit. Des larmes coulent sur son visage, elle a les yeux fermés.

Le magicien veut débarrasser le jeune homme de son mal en le transférant sur la fille. J’ai peur qu’il ne me l’ait passé en me disant ses formules. Le jeune homme semble prêt à rester comme il est, cela ne le gêne pas trop.

La rêveuse est soulagée durant le rêve que le mal n’ait pas été transféré ni sur elle, ni sur la jeune fille, en même temps elle éprouve de la tristesse pour ce jeune homme aux capacités respiratoires réduites. Elle a du mal à se réveiller et dans la journée ce magicien lui fait penser à Alejandro Jodorowsky (artiste, guérisseur, etc.). 


Journée de lycée

Rêve daté du 14/04/2021 – Identifiant N12DZS

Je suis en cours. C’est la rentrée des classes, et j’écris sur ma page de garde le nom de la matière du cours dans le quel je suis (anglais). J’écris très mal mais je me dis que ce n’est pas grave car ce n’est qu’un rêve. C’est mon premier rêve « semi lucide ».

La rêveuse, lycéenne, se dit sereine dans son rêve, elle s’entraîne à avoir des rêves et elle est contente d’avoir réussi à se dire que durant son rêve elle rêvait !


Au sein de sa mère

Rêve daté du 21/06/2021 – Identifiant KSQ8QE

Je suis un bébé qui tête le sein de sa maman. Les cheveux de ma maman qui sont vraiment très longs me caressent le visage.

Elle chantonne un chant très doux qui me berce me nourrit.

Je me sens totalement serein, complètement abandonné contre la chaleur du corps de ma mère et contre son sein qui me donne ce lait chaud.

Le rêveur se sent complètement serein durant le rêve et voit dans celui-ci une image bienveillante qui l’accompagne.


Je dois me rendre à des obsèques

Rêve daté du 10/05/2021 – Identifiant BZ43AQ

Je dois me rendre aux obsèques d’un ami et participer à une procession qui se déroule en extérieur. Mais je rencontre un problème avec ma lampe de poche qui ne fonctionne pas.

Le jour J, le matin, j’entre dans une maison où se trouve rassemblé le deuil autour du défunt. Ce dernier est dans une pièce, la porte est fermée, je n’entre pas. Dans une autre pièce, je retrouve ma grand-mère.

Je parle au frère du défunt et l’informe que je n’assisterai pas à la cérémonie, car j’ai un problème de lampe de poche. Cet homme est grand, revêtu d’un costume à fines rayures noires, il est peiné de la perte de son frère. Lors de la préparation de la cérémonie, le prêtre l’a rassuré, son frère était prêt à mourir.

Je n’assiste pas aux obsèques, me réfugie dans une pièce à l’abri des regards, suis morfondue, impuissante, fuyante, couverte de honte. De la pure lâcheté à mes yeux.

La rêveuse rencontre des difficultés dans sa vie familiale. Durant le rêve elle fuit cette situation et a honte de son comportement. Au réveil ce rêve lui fait penser à son manque d’engagement dans la vie et à sa manière de fuir devant de multiples difficultés.


Directeurs d’un centre de vacances

Rêve daté du 01/04/2021 – Identifiant SKH5CV

J’étais dans un centre de vacances pour enfants, mon copain et moi étions les directeurs. Je le cherchais partout et il m’était impossible de le trouver, pourtant je sentais qu’il n’était pas loin de moi.

La rêveuse vit éloignée de son copain et ne peut échanger que via les réseaux sociaux. Elle est en pleine réflexion sur son futur travail, qui s’exercera probablement dans le domaine de l’animation auprès d’enfants.

Durant le rêve elle éprouve le sentiment de ne pas avoir ce qu’elle souhaite, a le sentiment d’être débordée. Au réveil elle est heureuse d’avoir rêvé de son amour et contente de se voir nommée directrice d’un centre d’accueil pour enfants avec lui.


Un espace infini de sable blanc

Rêve daté du 10/03/2021 – Identifiant OJHE2Z

Je suis devant un portail coulissant qui est ouvert face à un espace infini de sable blanc.

Derrière moi se trouve une grande maison très moderne où je suis resté un certain temps et que je quitte.

À ma gauche, alors que je suis près du portail, il y a beaucoup de monde que je connais dont les domestiques. Mais je ne peux pas les nommer.

Sur ma droite, il me semble qu’il y a au moins deux personnes mais mon regard est flou, car il est emporté vers cet espace infini de sable blanc.

Et en m’apprêtant à poser le premier pas au-dessus du rail afin de franchir ce portail, il me semble entendre une salve d’applaudissements et « des au revoir » qui fusent de partout…

Toutes ces expressions sonores s’expriment avec chaleur, combien chacun a le regret de me voir partir.

Durant le rêve, le rêveur se sent accompagné par toutes ces personnes.  Au réveil il se sent réellement porté, un devenir s’ouvre devant lui.


Meurtres en série

Rêve daté du 15/03/2018 – Identifiant GE7KLS

Dans une grotte servant de décor au tournage d’un film d’action du style des vieux James Bond, tout le personnel est amené à se diriger vers la sortie au grand jour.

Un homme dont je ne perçois que la silhouette a le regard attiré vers le sous-sol de la grotte, il distingue le buste d’une femme sous une coupole en plexiglas, elle est morte étranglée.

A ses côté gisent un garçon d’une douzaine d’année en position fœtale et une petite fille aux longs cheveux bruns, les yeux exorbités et la langue pendante, ils sont morts tous les deux.

L’homme distingue également un nourrisson qui pleure bruyamment. Plus il pleure, plus il rapetisse jusqu’à ce qu’une crosse de fusil, surgie de la droite du nourrisson, ne s’batte sur son visage et le tue sur le coup.

Durant le rêve, le rêveur est intrigué, curieux, stupéfait. L’homme qui regarde la scène n’a pas de visage mais ressemble au rêveur ou à son père. Au réveil il est choqué face à la violence de la scène.


Je dois m’occuper de Madame

Rêve daté du 03/03/2021 – Identifiant OGH7R2

Je rêve que je suis un majordome dans une grande maison ancienne. Je dois m’occuper de Madame et de ses besoins.

Je me sens comme un observateur silencieux de ce qui se vit dans cette maison.

Je suis tout à fait conscient de ma position d’observateur, de me sentir comme tel.

Le rêveur durant le rêve n’éprouve ni sentiment, ni jugement. Au réveil il a une position d’observateur.


Elu au Congrès américain

Rêve daté du 01/03/2021 – Identifiant J55STP

Je suis élu au Congrès américain et à la Chambre des représentants. Dans cette dernière nous sommes 14 élus.

Alors que je me trouvais au Capitole, je réalise que je n’ai vérifié ni ma tenue, ni ma coiffure. Qu’importe, j’avance au milieu des personnes je réalise que je ne parle pas correctement anglais.

Je me retrouve dans un petit groupe de trois parlementaires et je leur parle français. Manifestement ils ne le parlent pas mais je me débrouille pour me faire comprendre, à grand renfort de gestes. De plus, je me dis que dans cette assemblée il doit bien y avoir des francophones, en particulier des personnes qui résident en Louisiane.

Le rêveur est à son aise durant le rêve dans cette assemblée. Au réveil il est plutôt surpris d’être élu alors qu’il n’a pas de lien avec les USA.


On avait décidé de ma mort

Rêve daté du 19/02/2021 – Identifiant JP6YU3

L’époque du rêve semble située entre le Moyen Âge et 1900.

J’étais de passage dans une grande demeure où se trouvaient des nobles et des aristocrates, et j’apprends par le plus grand des hasards au cours d’une conversation qu’on avait décidé de ma mort.

Aussi, de suite, je pris la décision de m’enfuir de ce lieu avec ruse et finesse, et de quitter la région où je me trouvais sachant que ces gens avaient de nombreuses relations.

Il me fallut recourir à de nombreux subterfuges et habileté pour passer de ville en ville, sans être aperçu.

Suite du rêve ...

Mon leitmotiv, était de ne point attirer l’attention de quiconque et de trouver un moyen de me cacher et dormir en quelque endroit où les intempéries ne m’atteindraient guère. Comment je me suis nourri je ne le sais pas.

Seulement étaient perçues par mes sens aux aguets cette peur au ventre et la détermination de m’en sortir avec une telle habileté et détermination que personne n’aurait pu savoir ce qu’il était advenu de ma personne.

De jour en jour, ainsi je fuyais, sauvant ma peur d’un tel sort funeste, dont la raison m’était inconnue et incompréhensible.

Toutes les cellules de mon corps étaient imprégnées à la fois de cette peur et, par-dessus la sensation de celle-ci, flottait ce sentiment de fuite en avant et d’arriver à m’en sortir coûte que coûte.

Je sentais en moi comme si toutes les pensées, qui autrefois m’habitaient, s’étaient éteintes pour pour n’en demeurer qu’une seule qui était : dominer la peur, survivre et s’en sortir.

Ne pas penser, ne pas se laisser envahir… Une pensée, une seule et unique pensée, devait m’habiter, celle de mettre toute mon énergie : s’en sortir, s’en sortir, s’en sortir.

Me dire que je m’en sortirai, et ne voir que cela.

Savoir y mettre la totalité de mon énergie.

Me polariser sur cela.

Je savais que j’étais seul, que je ne pouvais que compter sur moi-même, et qu’en moi je m’imprégnais de cette pensée unique : je m’en sortirai, je m’en sortirai, je m’en sortirai ! C’est sûr.

Le rêveur a la peur au ventre durant le rêve et la seule pensée qui l’occupe est : survivre, survivre, survivre et s’en sortir. Au réveil ce rêve le stimule et l’encourage à poursuivre sa vie, coûte que coûte.


Un prince et un jeune apprenti sont exécutés

Rêve daté du 12/02/2021 – Identifiant AS1SS

Je suis en compagnie d’un prince, comme celui d’Angleterre, un jeune comme Jean l’apprenti que j’avais dans mon entreprise. C’est le moment où le prince et le jeune seront exécutés en ma présence. Il y a un protocole à respecter.

Le prince sera installé dans un cercueil, l’apprenti dans une boîte plus petite où figure un code. Ce code est une sorte de clé publique qui correspond à une clé privée.

Mon rôle est d’assister à cette exécution et de récupérer le code qui se trouve au fond de la boîte de l’apprenti.

Le protocole exige que l’on se salue, ce que je fais en serrant la main, d’abord au prince, qui est revêtu d’un magnifique costume, ensuite à l’apprenti. Les opérations se déroulent ensuite en une seconde.

Puis l’ensemble part quelque part en Bretagne. Les corps sont comme broyés, liquéfiés, pas incinérés. Je ne vais pas voir les corps mais je recevrai le code.

Le rêveur ressent durant le rêve beaucoup d’angoisse. Il vient d’apprendre la mort d’un ami, des suites d’une longue maladie, et s’interroge sur le sens du rêve qui semble lui donner une clef.


Je range mes CD-ROM

Rêve daté du 28/01/2021 – Identifiant PCAV8F

Je me vois ranger mes CD-ROM. Ils sont posés sur mes étagères en chêne que je viens de repositionner de façon harmonieuse en incrustant des équerres de soutien dans le mur et en ajoutant des plaques de liège pour assurer une bonne isolation.

Je m’applique à bien les ranger, les positionne à la fois de manière logique et esthétique. Certains CD sont positionnés de face pour mettre en exergue leur jaquette. Cette présentation touche mon cœur.

Le rêveur éprouve durant le rêve un double ressenti : le plaisir qu’il a à présenter ces CD et celui qu’éprouveront ses invités en entrant dans la pièce. Dans la réalité il a assuré ce rangement et il se réveille satisfait de son action. 


Meurtriers confondus

Rêve daté du 24/01/2021 – Identifiant J62TRA

Je suis avec une personne inconnue et je ferme un colis de forme rectangulaire, d’une épaisseur d’environ 5 cm, à l’aide de petites bandes de couleur rouge espacées d’un centimètre environ. A l’intérieur sont enfermés deux de mes anciens collègues, ils sont vivants et bâillonnés, ils meurent étouffés.

Au retour, quand le colis revient, on va confondre les meurtriers en ouvrant le colis devant eux. Ce sont mes deux collègues morts étouffés dans le colis qui sont les meurtriers. Je vois la scène dans une sorte de commissariat de Police.

Le rêveur, retraité, éprouve de la frayeur et de l’angoisse durant le rêve. Au réveil, il est longtemps habité par son rêve qu’il ne comprend pas.


Ne vas pas plus loin, creuse, creuse, creuse…

Rêve daté du 14/01/2021 – Identifiant PJ64VA

Je me sens tout d’un coup imprégné par la sensation d’une pensée qui me dit : « ce qui est profondeur pour toi, est légèreté pour Lui. »

et 40mn plus tard, j’ai ce complément de rêve :

Une pensée qui me vient comme si quelqu’un me parlait et me disait : « ne va pas plus loin ! creuse, creuse, creuse… »

Le rêveur est en quête de spiritualité. Il reçoit ces pensées comme une invitation à l’approfondissement de sa quête.


Contenir l’invasion des vers

Rêve daté du 17/07/2020 – Identifiant DU8TA5

Je suis invitée dans la maison de la mère de Julie, mon avocate. Il y a son frère qui semble être le véritable propriétaire de la maison et qui ne s’occupe de rien, sa mère qui a l’air satisfaite de la situation, sa sœur qui fait sa belle et semble inconsciente de la situation, et Julie consternée par l’attitude de sa famille.

Pour ma part je fais le tour de la maison, qui a dû être belle mais qui est maintenant un grand taudis, quelques endroits sont rénovés pour l’apparence mais cela ne trompe personne. Et puis partout , je vois de petits vers blancs qui tombent du plafond, et à un endroit ils sont vraiment gros et dégoûtants.

Le frère de Julie signale que c’est parce qu’à cet endroit cela fait longtemps qu’ils n’ont pas été ramassés. Il suffit de s’astreindre à les ramasser régulièrement pour éviter l’invasion.

La rêveuse, confrontée à des situations difficiles a, dans le rêve, la sensation d’une ambiance surréaliste. Les personnages ne se comprennent pas, le tableau est triste, dégoûtant. Au réveil, elle éprouve une grande angoisse.


Une femme scorpion

Rêve daté du 19/03/2019 – Identifiant SJX753

Je me déplace en transport en commun (tram, métro, train) affublée d’un objet encombrant appelé DIABLE. Dans le rêve, l’objet en question est davantage apparenté à une échelle qu’à un objet de transport, puisqu’il est dépourvu de plateforme en bas.

Il s’agit d’un objet qui me dépasse d’un bon mètre en hauteur et qui est constitué de deux montants verticaux reliés au sommet en arc de cercle, de trois barreaux horizontaux, auquel est attachée une très longue corde en doubles brins Elle traine par terre sur plusieurs mètres. L’ensemble est lourd.

Je dois constamment faire attention, faire pivoter l’objet, l’incliner, le basculer d’un montant sur l’autre pour le faire avancer. Je suis sans cesse tenue de vérifier les passages en hauteur , notamment dans les rames des transports en commun.

Suite du rêve ...

La corde traîne en arrière, menaçant constamment de rester en dehors lorsque les portes des rames se ferment, ou de se prendre dans les pieds des personnes marchant derrière moi ou croisant ma trajectoire. Elle s’accroche à plusieurs reprises ce qui entrave encore le déplacement. Je décide de ramener la corde en la faisant passer en zig-zag d’un barreau à l’autre afin de faciliter les manœuvres, mais la corde ne trainant plus au sol, l’objet devient plus lourd.

J’arrive quelque part, je traverse une cour, je me trouve devant un bâtiment rectangulaire de béton aux nombreuses fenêtres de même taille équipées de stores unis et colorés, laissant plus ou moins apparaître les fenêtres.

J’avance, toujours affublée du diable, je dois ouvrir pour entrer de larges portes vitrées. Je débouche dans un vaste hall, très haut avec verrière. Ce lieu est un lieu de formation avec des personnes qui vont et viennent dans le grand hall toujours seules et en silence.

Je n’hésite pas une seconde sur la direction à prendre, je me dirige vers la gauche, et au fond du hall, j’emprunte un escalier qui descend . Il débouche sur un étroit couloir avec des portes des deux côtés, peintes de couleurs jaune ou gris chauds (jaune de Naples).  Curieusement, le diable ne me pose pas de problème pour me déplacer. J’avance dans le couloir.

Je pose le diable en appui contre le mur de gauche, à la gauche d’une porte étroite peinte en gris presque bleu (bleu/gris de Peyre) qui est entrouverte.

J’entre dans la pièce après avoir descendu encore quelques marches étroites. Me voici parvenue dans une pièce qui apparaît d’abord dans une pénombre, seule la lumière naturelle pénètre par deux cafurons allongés sous plafond (petites fenêtres). Je reste debout vers le seuil, au pied des marches.

Je vois se déplacer un personnage de droite à gauche (le buste) derrière les vitres des cafurons. Il s’arrête et passe la tête par l’un des deux cafurons, ( celui de gauche en face de moi).  Apparaît la tête d’un « Homme » qui ressemble à un personnage de Marc Chagall (les ailes d’un ange), sa peau est verte presque bleue. Il parle doucement , son murmure remplit l’espace. C’est une déclaration à mi-voix, j’entends un « Je t’aime » et je sais que cela ne s’adresse pas à moi.

Alors je vois dans la pénombre, à droite dans l’angle opposé à la porte, une FEMME-SCORPION. Elle a le visage et le buste d’une femme et le corps d’un scorpion. Le corps de scorpion avec le crochet remonte en arrière du buste en surplombant sa tête. Il est de couleur ocre et rouge. Elle a de longs cheveux noirs. J’observe la scène. Je ne l’avais pas vue dans la pénombre, la voix l’a révélée. Elle a perçu ma présence.

Je sors lentement de la pièce et sitôt sortie, je me retrouve en plein air, sur une place goudronnée. Je monte dans ma voiture (au demeurant invisible ). Je serais présentement à Montpellier. 

Je ne sais pas d’où je viens, ni où aller.

La rêveuse est en plein questionnement sur la poursuite de son activité professionnelle.  Tout au long du rêve elle sent de fortes entraves. Le visage Chagallien l’a figée et elle l’observe longtemps.  Elle ne ressent aucune peur face à la femme scorpion. A la fin du rêve elle est face à des sensations difficiles à décrire. La rêveuse ne sait ni d’où elle vient, ni où aller. Au réveil, elle est habitée par tout cela.


Elle reçoit son ex

Rêve daté du 15/11/2020 – Identifiant HEB24Q

Je reçois chez moi pendant quelques jours mon ex. Au bout du 4e jour il faut aller faire des courses. On se rend dans une petite supérette, il fait beau, il y a peu de monde sur le parking. Comme c’est le covid, un caddie par personne et dans le magasin… c’est mon ex qui s’appelle Brigitte qui fait les courses.

Le temps passe et je regarde où elle en est, et là, je ne sais pas pourquoi ni comment ,elle est accompagnée de sa sœur, un peu plus jeune qu’elle. Ma colère n’est pas seulement due à la désobéissance mais dans le caddie il y a que 2 ou 3 bodies pour les enfants de sa sœur.

La rêveuse indique que Brigitte prenait soin de sa famille avant elle et qu’elle tombe sur des personnes dont elle est le deuxième choix. Durant le rêve elle ressent de la colère, au réveil elle est comme hypnotisée.


Poules volées et tuées

Rêve daté du 15/10/2020 – Identifiant MS97SN

Je fais partie d’un groupe de nomades.
Nous effectuons une transhumance avec nos troupeaux.
Le berger est devant, je suis derrière.

Je remarque que des personnes s’approchent de nous à l’arrière.
L’un d’entre eux attrape l’une de nos poules, la tue, la plume, pour la manger. Un autre fait de même. Cela me préoccupe !
Personne ne leur a donné l’autorisation de toucher à nos poules !

Le soir, autour du feu, je veux avertir notre chef (le berger).
Je prends la parole, et je dis que j’observe un phénomène très préoccupant.
Il sait déjà de quoi je vais parler, il est au courant, cela l’inquiète aussi.
J’explique que ces personnes sont des êtres sans foi ni loi.
C’est une évolution moderne très préoccupante, l’apparition de ces gens-là.

Je crains qu’ils ne tuent toutes nos poules.
C’est du VOL, voilà ce que c’est. »

La rêveuse ressent durant le rêve de la colère et une très forte inquiétude. Au réveil, elle est indignée devant le fait que le berger et les autres nomades ne font rien pour protéger les poules. Ce rêve lui laisse l’impression d’une alerte urgente.


Liste des rêves collectés | Le projet de recueil de rêves | Comment noter ses rêves ? | Articles les plus consultés & ouvrages sur les rêves

Ces rêves ont été collectés via le formulaire de collecte et ont fait l’objet d’un accord de publication. à partir du mois d’avril 2020.

Chaque rêve porte un identifiant unique. Dans tout article ou étude basés sur les rêves ci-dessous, il est nécessaire de préciser l’origine du rêve.

Vous devez noter l’identifiant du rêve accompagné de la mention « EFJ Banque de rêves » ou le lien vers le site https://www.cgjung.net/espace/reves


Espace Francophone Jungien - cgjung.net
Espace Francophone Jungien
Menu principal
Page d'accueil
Carl Gustav Jung
Ouvrages de C.G. Jung
Articles et entretiens
Séminaires de formation
Ressources jungiennes
Le Livre Rouge de C.G. Jung
Marie-Louise von Franz
Sites jungiens
Mises à jour du site
Formulaire Contact
Qui sommes nous ?
Rechercher sur le site
Plan du site
Facebook   Twitter
Jungian Psychology Space

cgjung.net © 1998 - Haut de page