Rechercher Faire un don Espace Francophone Jungien
Accueil    C.G. Jung    Son oeuvre    Articles    Séminaires    Ressources    Livre Rouge    Sites jungiens    Contact

Espace Francophone Jungien menu

Paranoïa. La folie qui fait l’Histoire – Luigi Zoja

Le paranoïaque est souvent convaincant. Charismatique, même. La folie qui l’habite ne se manifeste pas au premier coup d’œil. Incapable de regarder en lui, il part de la certitude inébranlable que le mal vient toujours des autres. Un mécanisme insensé mais qui ne perd jamais l’apparence de la raison.

Ce livre existe au format de poche. En lien avec la présentation de cet ouvrage lire le coup de cœur Paranoïa ou la folie lucide.

Une « folie lucide » dépourvue de toute dimension morale, qui représente un danger pour la société.

Car la paranoïa atteint une intensité explosive dès qu’elle sort de la pathologie individuelle pour contaminer la masse. Elle peut alors marquer l’histoire de son empreinte, du massacre des Indiens d’Amérique à la Grande Guerre en passant par les pogroms, les totalitarismes monstrueux du XXe siècle et les guerres préventives des démocraties de notre temps.

Il manquait une étude globale sur ce mal collectif, à cheval entre psychiatrie et histoire. Pour la première fois, le psychanalyste Luigi Zoja explore la dynamique, la perversité, l’absurdité mais aussi la puissance de cette contamination psychique à grande échelle. De quoi nous faire regarder d’un autre œil des événements que nous pensions connaître. Des horreurs définitivement révolues ? Rien n’est moins sûr. La lumière de la conscience n’est jamais totale, ni définitive. La paranoïa peut encore affirmer à bon droit : « L’histoire, c’est moi. » [Présentation de l’éditeur]

Table des matières

Préface à l’édition française
Introduction. La folie d’Ajax

1 – Qu’est-ce que la paranoïa ?
La paranoïa individuelle (clinique)
La paranoïa collective (historico-culturelle)

2 – Les débuts. Mythe et histoire
L’envie de Caïn
L’ennemi dans l’Énéide
Développement des liens entre paranoïa et politique
Le délire de Christophe Colomb
Une voix qui crie dans le désert. Le frère Antonio Montesinos
La croix et l’intérêt
Le droit paranoïaque

3 – Le nationalisme européen. De la renaissance culturelle à la paranoïa
Surveiller et se méfier
Fierté et méfiance des nations
Les fantasmes aux racines du droit national
La race imaginaire
La place des Juifs
« L’affaire »

4 – Les persécuteurs naïfs
La particularité de l’Amérique
La Légende noire
Le continent vide
« American exceptionalism »
Moby Dick
Principes fondateurs et pureté
La séparation des continents et la destinée manifeste
Guerre de conquête
Espagne et catholicisme
La « guerre des journaux »
Les États-Unis débarquent en Asie
Le fardeau du Blanc

5 – L’Europe dans les ténèbres
Grande est la Guerre
L’ennui et l’attente
La flèche de Pandare et le premier mort
La suspicion grandit
Mobilisations préventives
Des horaires fatidiques ?
La politique de Créon
Des sentiments incontrôlables
Quand d’autres voix crient dans le désert
Le rôle de la communication de masse
Soupçons, exagérations, rumeurs
Le martyre de la Belgique
La paranoïa italienne
Une atrocité et une ampleur inédites
Le silence après les canons

6 Freud, Keynes et le président naïf
Un messie américain
Un dogme en quatorze points
Les traités de paix
Quand Wilson se trompe lui-même
Le climat paranoïaque des pourparlers
L’offense
L’arrogance
Les germes de la nouvelle paranoïa

7 – Siegfrid
Une explication en forme d’illumination
La légitimation d’un « droit » nationaliste paranoïaque
La disparition de la coexistence multinationale
Un coup de poignard dans le dos
En attendant le retour des ténèbres

8 – Le socle de granit et l’heure de l’idiotie
Les révélations d’Hitler
Le rôle de Vienne
Mein Kampf
L’apparition du Juif
Autres raisonnements « logiques » de Mein Kampf
Du théoricien au chef d’État
L’impatience triomphe
Les choix de mort
Des obstacles faire table rase
« Qui parle encore du massacre des Arméniens, aujourd’hui ? »
Finalement, la guerre
La toute-puissance définitive
Des calculs absurdes
L’enterrement volontaire
Le besoin de l’ennemi
Le délire jusqu’au bout
La « guerre totale »
La révélation ultime et l’abîme
L’ombre de Néron

9 – L’homme d’acier
Staline : un nom significatif à plus d’un titre
Caractère
Une méfiance radicale
Allusion et création d’une réalité autonome
L’héritage de Lénine
Le Goulag
Iakov et Nadia
Le diagnostic de paranoïa
Quelques habitudes quotidiennes
Ressemblances et différences avec Hitler
« L’inversion des causes », ou l’esprit du leader comme origine de la société
Les massacres : les « koulaks »
Les massacres : la famine en Ukraine et ailleurs
Les massacres : la Terreur et les procès-spectacle
Le discours du vingtième anniversaire
Les « dénationalisations » et l’idéologie sous-jacente
L’impréparation à la guerre
La contre-attaque et la conclusion du conflit
La suspicion frappe les Juifs
Mort du tyran
Paradoxes du totalitarisme paranoïaque
Dernières questions

10 – Du feu qui alimente le feu
Crimes de guerres et double morale des Alliés
Paranoïa collective et formes de gouvernement
Une guerre aérienne en forme de guerre totale
Les premières bombes de la Seconde Guerre mondiale
Les trois phases des bombardements alliés
L’infirmation des prévisions de Douhet
Les bombardements sur l’Allemagne
Les bombardements sur l’Italie

11 – Toujours plus à l’ouest
Une guerre contre une race inférieure
Une guerre (totale) avec une altérité
Le mauvais calcul de l’attaque préventive
Un isolement impossible
La peur de l’encerclement
Une stratégie fondée sur l’empressement
La méfiance et l’occasion manquée
Vers la bombe atomique
Une exaltation contagieuse
Des choix de plus en plus limités
Hiroshima
Le journal de Michihiko Hachiya
Le reflux des projections et la rencontre avec l’ennemi
Encore de l’exaltation
Nagasaki
Rationalisations
Le secret
Des justifications a posteriori
Le procès de Tokyo
Le réveil d’Ajax
Les adieux du docteur Hachiya

12 – Un projet pour le XXIe siècle
Paranoïa et nouveau siècle
La guerre froide
La disparition de l’ennemi soviétique
L’apparition de l’ennemi islamiste
Quand la paranoïa prend la forme d’un document gouvernemental
Une guerre née de la suspicion
Diffusion de messages paranoïaques et responsabilité
La puissance contagieuse de la paranoïa
Les échos dans la vie quotidienne

13 – Réflexions non conclusives
Comprendre le mal
Encore de la paranoïa et de la psychopathie
Individu, masse et leader
Trois générations de médias de masse
« Obey Giant »
Dictateurs
Rendre les médailles
80 % ?
Le renoncement à la morale chez les intellectuels et le peuple
Pourquoi la modernité offre de nouveaux espaces à la paranoïa
Le rapport aux « -ismes »
La rente paranoïaque
Les groupes clandestins révolutionnaires
La continuité entre agressions limitées et génocides
Acceptation des responsabilités et négationnisme
Qui a gagné ?
Désarmement et historiographie
Poèmes et hymnes
Monuments
Des contradictions ouvertes
Quelques exemples de paranoïa quotidienne
L’indifférence et l’Europe

Conclusion. Le murmure de Iago

Remerciements & Bibliographie

Éditeur : Les Belles Lettres – 2018 – 540 pages – ISBN 9782251448152 – 15,1 x 21,2 x 4,2 cm

Traduit de l’italien par Marc Lesage.

Ce livre existe aussi au format poche :

Éditeur : Tallandier – 2019 – 764 pages – ISBN 9791021037885 – 12 x 18 x 3,2 cm

Luigi Zoja

Psychanalyste jungien, sociologue, il vit et travaille à Milan; il a notamment été président de l’Association internationale de psychologie analytique (IAAP). Dans ses nombreux ouvrages, il analyse les travers collectifs des sociétés contemporaines, en les mettant en perspective dans la longue durée culturelle.

En savoir plus


Espace Francophone Jungien - cgjung.net
Espace Francophone Jungien
Menu principal Faire un don
Page d'accueil
Carl Gustav Jung
Ouvrages de C.G. Jung
Articles et entretiens
Séminaires de formation
Ressources jungiennes
Le Livre Rouge de C.G. Jung
Marie-Louise von Franz
Sites jungiens
Mises à jour du site
Formulaire Contact
Qui sommes nous ?
Rechercher sur le site
Plan du site
Facebook
Jungian Psychology Space

cgjung.net © 1998 - Haut de page