cgjung.net Rechercher sur le site Partager cette page
Accueil    C.G. jung    Son oeuvre    Livre Rouge    Ressources    M.L. von Franz    Sites jungiens    Contact

cgjung.net menu Rechercher

Le Langage imagé des rêvesLe Langage imagé des rêves

 

Le Langage imagé des rêvesDans la continuité des travaux de Carl Jung et de Marie Louise von Franz, Francine Perrot nous invite à dialoguer avec notre double secret en prenant en compte les rêves et les événements de la vie.

Quelques extraits :

Quelques jalons dans la vie quotidienne

Ce petit Essai n'est pas une méthode d'interprétation des rêves, domaine dans lequel il serait dangereux de s'aventurer en amateur sans vocation spéciale ni connaissances approfondies. Mon intention est simplement d'attirer l'attention des non spécialistes sur leur monde intérieur et ses trésors, trop souvent méconnus à notre époque matérialiste, tournée vers les résultats extérieurs et le profit immédiat. J'espère que ces quelques jalons pourront apporter de l'aide dans leur vie quotidienne à ceux qu'un esprit collectif sans âme laisse insatisfaits et assoiffés « d'autre chose ».

La fonction du rêve

Quelle est donc cette étonnante fonction dont nous n'avons aucun souvenir ? Y aurait-il un centre de conscience capable de discernement et de choix au sein de l'inconscient, une conscience qui ne serait pas reliée au moi et le dépasserait ? Carl Gustav Jung parle à ce propos de « Fonction transcendante », de « Savoir absolu », de « Soi » qui englobe conscient et inconscient, fonction naturelle organisatrice et directrice de notre vie psychique.

Les rêves influencent nos vies

Si la vigilance onirique est faible parce que le rêve ne présente pas d'intérêt majeur pour sa vie éveillée, le rêveur peut ne conserver au réveil que le vague sentiment d'avoir rêvé, en avoir un souvenir flou ou pas de souvenir du tout. Mais même un songe oublié a été vécu et, comme chacun de nos actes et chacune de nos pensées, il a transformé quelque chose en nous et a laissé une empreinte qui aura une influence sur notre vie diurne et notre avenir et contribuera à nous forger. Nous sommes ce que nous avons vécu, de jour et de nuit. Négliger, comme c'est souvent le cas dans nos sociétés « évoluées », cette partie de notre vie et la dédaigner nous mutile de toute une zone importante de nous-mêmes en retranchant des pans entiers de notre vie mentale.

Une activité créatrice qui donne un sens à la vie est un grand facteur d'unification de l'être

Ceux qui entreprennent un travail sur eux-mêmes et sur leurs rêves se vantent parfois du courage dont ils font preuve en s'engageant consciemment dans la voie intérieure. Certes, il faut une certaine détermination pour reconnaître nos faiblesses, nos ombres et persévérer dans ce chemin avec ses épreuves, mais soyons sérieux : les autres en auraient-ils moins ? Il suffit de regarder autour de soi ou d'ouvrir un journal pour constater le sort épouvantable de nombre d'êtres humains. Ceux à qui une religion, une voie spirituelle, une analyse ou une recherche personnelle, une vocation, artistique ou autre, donne un sens à leur vie ont beaucoup de chance ; il n'y a pas pire épreuve que l'absurdité. Une activité créatrice qui donne un sens à la vie est un grand facteur d'unification de l'être.

Sur le chemin de notre authenticité

Une fois sur le chemin de notre authenticité se pose la manière dont nous pouvons le vivre en société. Dans quelle mesure devons-nous assumer notre différence et dans quelle mesure nous couler dans la vie « normale » ? C'est affaire de circonstances et de vocation personnelle. Certains manieront une épée virtuelle pour en finir avec un métier qui ne leur convient pas ou trancher les liens d'un mariage moribond. D'autres sauront s'adapter, d'autres encore se retireront du monde.

Francine Perrot

Elle a appris l'interprétation des rêves auprès d'Elie Humbert, puis de Marie Louise von Franz. Elle a traduit plusieurs ouvrages sur le sens des contes de fées (cours de Marie Louise von Franz) et fondé avec son mari Etienne Perrot les Editions de la Fontaine de Pierre.

La matière et la psyché sont les deux faces de la réalité

Einstein disait qu'il est plus facile de provoquer la fission d'un atome que de casser un préjugé. L'opposition entre sacré et profane me semble tout aussi vaine que celle entre concret et irrationnel, car tous les actes de notre vie peuvent être sacrés si nous les vivons bien. Le caractère irréel que l'on attribue aux événements psychiques ne viendrait-il pas de ce que l'on tente d'appliquer les lois du monde matériel à un domaine qui ne l'est pas ? La matière et la psyché sont les deux faces de la réalité mais ne sont pas de même nature ni régies par les mêmes lois. Appliquer aux phénomènes psychiques les lois du macrocosme me paraît aussi absurde que serait le fait d'appliquer au monde de l'atome la physique de Newton.

Editions Honoré Champion - 13cm x 20 cm - 207 pages

 Ressources (livres...)

Trois stages sont coorganisés par cgjung.net

 Dialoguer avec votre inconscient (4 jours)

 Psychologie des profondeurs (2 jours)

 Se libérer des relations d'emprise (1 jour)

Trois stages sont coorganisés par cgjung.net

Stage d'été d'une durée de 4 jours Dialoguer avec votre inconscient Dialoguer avec votre inconscient
Site d'information et de ressources jungiennes cgjung.net
Partager cette page
Menu principal
Page d'accueil
Carl Gustav Jung
Ouvrages de C.G. Jung
Le Livre Rouge de C.G. Jung
Marie Louise von Franz
Ouvrages de M.L. von Franz
Ressources jungiennes
Liens vers d'autres sites jungiens
Actualité du site
Plan du site
Formulaire Contact
Qui sommes nous ?  

cgjung.net @ 1998 - Page Facebook @cgjung.net - Haut de page