cgjung.net Rechercher sur le site Partager cette page
Accueil    C.G. jung    Son oeuvre    Livre Rouge    Ressources    M.L. von Franz    Sites jungiens    Contact

cgjung.net menu Rechercher

La psyché du corpsLa psyché du corps
Denise Gimenez Ramos

La psyché du corpsLa dimension symbolique de la maladie

Denise Gimenez Ramos présente et développe plusieurs cas cliniques de patients atteints de maladies organiques et pris en charge en psychothérapie.

Médecine et psychologie

L'auteur part du constat qu"Inconscients que nous sommes, nous nous en tenons toujours à une conception où les descriptions minutieuses et détaillées de dissections ou d'études physiologiques l'emportent sur la perception des sentiments et des sensations subjectives et symboliques du corps.

Et l'on peut considérer que cette différence entre le corps décrit et le corps vécu est l'un des facteurs essentiels dans notre difficulté à élaborer un langage commun entre médecine et psychologie. Ces deux champs de connaissances sont dissociés depuis tant d'années et nourrissent de tels préjugés à l'encontre l'un de l'autre que cela ne contribue qu'à les retarder.

Il en est de même de la psychosomatique, dernière née de ce mariage. Elle souffre de la même névrose, dans la mesure où elle tente de ramener les pathologies à une causalité psychologique, reproduisant en ceci l'approche réductionniste et biomédicale.

Matière et psyché : deux aspects différents d'une même réalité

L'auteur insiste sur la complexité des relations entre la psyché et la matière. "La physique quantique nous a appris que matière et énergie sont deux aspects différents d'une même réalité dont les propriétés physiques ne peuvent être examinées qu'en tant que probabilités statistiques. Cette indéterminabilité est, en réalité, un effet de la relation entre la matière-énergie et l'esprit de l'observateur. 

La théorie quantique interroge donc les principes de causalité et de déterminisme. Cela entraîne de profonds changements tant en sciences humaines et en biologie, qu'au plan de la théorie de l'évolution et en psychologie. Au regard de cette conception, la force vitale (tout comme la force gravitationnelle) ne peut être appréhendée de manière réductive. Seuls les effets de ces forces peuvent être mesurés, alors que leur essence n'est pas démontrable.

Si le niveau moléculaire est utile pour l'étude des événements physiques, c'est cependant au niveau quantique que matière et psyché se rencontrent. La science moderne laisse entendre que la connaissance est de nature compliquée. Elle met d'ailleurs de côté l'idée d'un monde objectif consensuel et normatif. L'idée du normal et de l'universel est ici remise en question."

Maladie mentale et maladie physiologique

L'une des illustrations qui figurent dans l'ouvrage, thérapie par le jeu de sable.

Denis Ramos questionne : "Pour quelle raison, face à un conflit, une personne réagit-elle par une névrose, tandis qu'une autre le fait par une maladie somatique? C'est une question à laquelle on est loin de répondre. Pour autant, plusieurs hypothèses ont été émises. Il convient ici de faire également la part entre les causes qui occasionnent le symptôme et celles qui viennent de la structure, ou de l'organisation psychique, qui réagit de façon somatique à un conflit. Des centaines d'études sur le stress sont à inclure dans la première catégorie.

En synthèse, l'une des hypothèses à considérer est que les manifestations psychosomatiques peuvent être évitées lorsque des organisations névrotiques apparaissent. La structure névrotique crée une protection, sous forme de symptôme névrotique, face au conflit ou face à la douleur émotionnelle, alors que dans les troubles physiologiques, une régression à des formes plus primaires de relations entre corps et esprit se produit. La communication verbale des états affectifs est en général déconnectée de ses symptômes, déconnectée du corps. Il s'agit ici d'une forme archaïque de symbolisation dans laquelle c'est le corps qui parle."

"Dans ce contexte, il convient de relever l'observation que font en général les psychologues et les médecins, à savoir que chez les patients psychotiques, les maladies du système immunologique, principalement le cancer, seraient moins fréquentes. C'est comme s'il y avait une alternance entre la maladie mentale et la maladie physiologique."

Accès difficile aux mécanismes physiologiques sous-jacents

"Au début du processus analytique, aucun des patients n'associait la survenue de sa maladie avec un conflit affectif. Si le dynamisme de l'instinct se trouve dans la partie infrarouge du spectre et, de ce fait, non accessible à la conscience, un contact direct avec cette dimension est impossible. Autrement dit, donner une directive ou orienter la conscience en ce sens était inutile. Les patients n'avaient pas accès aux mécanismes physiologiques qui les perturbaient.

[...] Aussi, les patients ne percevaient-ils pas ce qui était en train de se consteller sur le plan psychique lorsque les symptômes physiques apparaissaient. Mais en travaillant sur les contenus psychiques qui se manifestaient parallèlement avec leurs symptômes physiques, les patients prirent progressivement conscience de ce rapport."

Denise Ramos présente plusieurs vignettes cliniques

La traduction de cet ouvrage a été assurée par Catherine de Lorgeril, membre de la S.F.P.A. 

Vous pouvez télécharger sa conférence de présentation de l'ouvrage auprès du Groupe d'Études C.G. Jung de Paris.   

  • Maladie cardiovasculaire (infarctus du myocarde)
  • Cancer (tumeur maligne de la peau)
  • Acné rosacée
  • Constipation (fécalome)
  • Pieds et mains gelés
  • Maladie inflammatoire pelvienne
  • Migraine
  • Fausses couches multiples

Trois hypothèses guident sa démarche :

  1. La maladie organique peut avoir un but et un sens.
  2. Dans certains cas, ce sens est un symbole.
  3. La compréhension et l'intégration du symbole à la conscience permettent une amélioration de l'état de santé du patient.

La démarche analytique améliore l'état de santé des patients

Denise Ramos précise "comment la démarche analytique utilisée avec des patients souffrant de symptômes physiologiques permet une très nette amélioration de leur état de santé. Et même s'il n'y a pas d'amélioration au niveau physiologique, compte tenu du caractère irréversible de la maladie, l'étude montre bien comment le patient, lorsqu'il comprend son processus individuel et lui attribue une signification symbolique, se sent apaisé et présente une évolution favorable de son état tant au plan moral que dans sa capacité de résilience."

Denise Gimenez Ramos Éditions Dervy - 14 cm x 22 cm - 230 pages

 

Denise Gimenez Ramos est docteur en psychologie clinique et est à la tête du département d'études de troisième cycle en psychologie clinique à la Pontificia Universidade Catholica de Sào Paulo. Ancienne vice-présidente de l'Association internationale de psychologie analytique (IAAP), elle est membre de son comité exécutif et présidente du sous-comité académique.

 

STAGE
Psychologie des profondeurs
Découverte de son intériorité

Découverte de son intériorité
Dates : 2 et 3 février 2019 à Lucq de Béarn (64)

Site d'information et de ressources jungiennes cgjung.net
Partager cette page
Menu principal
Page d'accueil
Carl Gustav Jung
Ouvrages de C.G. Jung
Le Livre Rouge de C.G. Jung
Marie Louise von Franz
Ouvrages de M.L. von Franz
Ressources jungiennes
Liens vers d'autres sites jungiens
Actualité du site
Plan du site
Formulaire Contact
Qui sommes nous ?  

cgjung.net © 1998 - Page Facebook @cgjung.net - Haut de page