Rechercher sur cgjung.net Espace Francophone Jungien
Accueil    C.G. jung    Son oeuvre    Articles    Séminaires    Ressources    Livre Rouge    Sites jungiens    Contact

Espace Francophone Jungien menu

C.G. Jung. Conférences sur Aurélia de Nerval

C.G. Jung s’est intéressé à Gérard de Nerval et plus particulièrement à l’une de ses œuvres Aurélia. Sous titrées De l’art psychologique et visionnaire, ces conférences nous mettent en contact avec l’imaginaire de Nerval et nous montrent comment celui-ci n’a pas réussi à l’intégrer dans sa vie courante.


Éditions La Fontaine de Pierre – 10,8 x 17,8 x 1,4 cm – 234 pages
Traduction française de Michel et Monique Bacchetta

Carl Gustav Jung, Nerval et Aurelia

Ariane Callot a écrit un article en lien avec la lecture de cet ouvrage où elle indique :

« La lecture de la conférence de 1945 ne m’a pas seulement intéressée d’un point de vue littéraire et philosophique, elle m’a touchée. J’ai eu l’impression de communiquer avec le Jung pour qui certains murs étaient transparents, un Jung qui enrageait de voir un homme de génie sourd aux leçons de l’inconscient. »

Présentation de l’éditeur

La dernière œuvre du poète Gérard de Nerval, Aurélia, a suscité en C.G. Jung un intérêt tel qu’il la cite dans plusieurs de ses écrits et lui consacre deux conférences.

Nerval, dans ce récit amplement biographique, fait une large place aux rêves, aux imaginations, aux visions, aux pressentiments qu’il a eus peu avant de mourir, de se suicider. Jung relate ces rêves et visions, et les commente. Puis, dans une discussion qui suit l’une des conférences, il répond aux questions des participants, explicitant certaines images marquantes, certains points de la vie de Nerval.

Une Introduction à ces conférences, écrite par Craig E. Stephenson, replace l’expérience de Nerval et les interprétations de Jung dans le contexte de la psychiatrie française de l’époque et trace quelques parallèles entre Aurélia et le Livre rouge de Jung.

Grâce à ce livre se trouvent explicitées les conceptions de Jung sur l’art et sur l’artiste, ainsi que son point de vue plus général : la réalité des images émanant de l’inconscient n’est pas esthétique, elle concerne la vie elle-même, ce qui implique une responsabilité éthique de la part du rêveur.

Table des matières

Introduction : « De l’art psychologique et visionnaire », par Craig E. Stephenson

  1. Gérard de Nerval
  2. Jung et Aurélia
  3. Note de l’éditeur américain

Résumé de Jung sur Nerval

Conférences sur Aurélia de Nerval

  • Conférence du 9 juin 1945
  • Compte-rendu de la discussion qui a suivi cette conférence
  • Notes de la conférence du 21 mars 1942

Bibliographie et index


Espace Francophone Jungien - cgjung.net
Espace Francophone Jungien
Menu principal
Page d'accueil
Carl Gustav Jung
Ouvrages de C.G. Jung
Articles et entretiens
Séminaires de formation
Ressources jungiennes
Le Livre Rouge de C.G. Jung
Marie-Louise von Franz
Sites jungiens
Mises à jour du site
Formulaire Contact
Qui sommes nous ?
Rechercher sur le site
Plan du site
Page Facebook
Page Twitter

cgjung.net © 1998 - Haut de page