Rechercher sur cgjung.net Espace Francophone Jungien
Accueil    C.G. jung    Son oeuvre    Articles    Séminaires    Ressources    Livre Rouge    Sites jungiens    Contact

Espace Francophone Jungien menu

Symboles oniriques du processus d’individuation

Les deux séries de séminaires données par C.G. Jung à Bailey Island (1936) et New York (1937) s’appuient sur les rêves et les visions du prix Nobel de physique, Wolfgang Pauli. La tournure orale a été conservée et elle permet au lecteur d’entrer directement dans le sujet, comme s’il était présent !

Dans l’avant-propos, les éditions La Fontaine de Pierre précisent qu’à « Bailey Island et à New York, Jung s’exprimait en anglais. Ses séminaires ou conférences ont été pris en sténo et n’ont pas été revus par Jung, qui ne leur a donc pas donné une forme écrite.

L’éditeur de l’original en langue anglaise a souhaité sauvegarder la tournure orale. La présente traduction française s’est elle aussi conformée à ce choix afin d’éviter de trop interpréter les dires de Jung en leur conférant des formes de langages plus élaborées. Ce livre a donc le caractère vivant, spontané, légèrement répétitif parfois, de l’oralité. »

Présentation de l’éditeur

Les séminaires américains de Jung sont centrés sur la présence de mandalas dans les rêves, les imaginations actives et les représentations visuelles.

L’inconscient produit cette figure, le mandala, dont le nom en sanscrit signifie cercle, pour nous permettre de dépasser conflits et tensions intérieurs, pour parvenir à l’unification, à la réconciliation des opposés en nous.

Alors, dit Jung, « nous devenons ce que nous sommes, nous rassemblons tout en nous, et notamment les complexités et les contradictions qui nous constituent nécessairement ». C’est l’individuation.

Les rêves et les visions qui servent de base à cette grande étude sur les mandalas et sur les forces créatrices de l’inconscient ont été reçus par le physicien Wolfgang Pauli, prix Nobel de physique en 1945.

En analyse avec Jung, Pauli l’avait autorisé à présenter ses rêves et leurs interprétations. Jung, tout en restant discret et en préservant l’anonymat de son patient, retrace son itinéraire intérieur, spécifiant que les rêves et les visions rapportés dans ces conférences ont une portée générale.

Dans cet inédit de Jung, la forme du séminaire et le langage parlé facilitent l’accès à la pensée de l’auteur. Au cours de l’analyse des rêves et des visions de Pauli, Jung aborde de nombreux thèmes qui lui sont chers, comme le mandala, symbole de totalité.

Cet ouvrage permet de voir comment l’évolution intérieure d’un patient s’opère grâce aux images intérieures (rêves et fantasmes) et aux interactions avec le thérapeute.

Sommaire

Abréviations
Avant-propos
Remerciements
Introduction de Susan Gieser

Le séminaire de Bailey Island, 1936, six conférences

Le séminaire de New York, 1937, cinq conférences

Rêves et impressions visuelles de Pauli

Bibliographie et index

Traduction Michel et Monique Bacchetta
Éditions La Fontaine de Pierre
15,1 x 22,1 x 2,5 cm – 478 pages


Espace Francophone Jungien - cgjung.net
Espace Francophone Jungien
Menu principal
Page d'accueil
Carl Gustav Jung
Ouvrages de C.G. Jung
Articles et entretiens
Séminaires de formation
Ressources jungiennes
Le Livre Rouge de C.G. Jung
Marie-Louise von Franz
Sites jungiens
Mises à jour du site
Formulaire Contact
Qui sommes nous ?
Rechercher sur le site
Plan du site
Facebook   Twitter
Jungian Psychology Space

cgjung.net © 1998 - Haut de page